Ultra Trail des Coursieres 2022

 

Un participant Cgfm s’est lancé sur cet Ultra de 112 km et environ 5000 D +   : 

Eric

Apres l’avoir fini en 18 h 35 mn il y 3 ans  , me revoici au départ de cet ultra  , donc sans trop d’appréhension .

qq minutes avant le départ  :

 Je sais bien que sur ce genre de « truc » tout peut arriver , on ne sait jamais si on passera la ligne d’arrivée .

départ aux flambeaux

Départ samedi 7 mai 4 h du mat a la frontale  , tout va  bien , Je passe la première barrière horaire du 28 -ème km  , qui est la plus  sélective ,  avec  10 mn de plus  qu’en 2019 … Mais bon  pas de quoi s’inquiéter ,

je sais bien que ce sera long alors je garde  un rythme raisonnable jusqu’au …  40 -ème km et c’est la qu’une douleur lancinante a un genou apparaitAfficher l’image source et m ’empêche de descendre normalement   me forçant a être sur la retenue sur toutes les descentes pour ne pas aggraver cette douleur.   Mes quadriceps en  feront les frais plus  loin  , plus tard …

45 -ème km

Heureusement que dans les montées mon genou ne me faisait pas souffrir Afficher l’image source mais comme  les montées la bas  ne sont pas très longues mais  sont de vrais  murs  … difficile alors de les courir !

 il ne me restait alors que les rares parties plates pour courir et c’est a ce moment la que j’ai su que je devrais faire avec les barrières horaires et les contrôler …

60 -ème km

je côtoie de près les abandons entre ceux qui n’en peuvent plus  , ceux qui sont blessés  et ceux qui n’arrivent plus a manger  tout cela donne des idées….sombres…

Mais NON !!! Cela ne sera pas mon cas ,  c’est la que le mental doit être a la hauteur surtout si le physique est bien entamé  , plus qu’une cinquantaine de km et je ne suis pas venu ici pour ne pas finir !

j ‘étais toujours dans les délais et aussi impatient de revoir la nuit … car la nuit était synonyme d’arrivée !  

Le compte a rebours  était lancé ..plus que 40 km …30 …20 ….puis mon genou s’est  rétabli ,  la douleur repartie comme elle était venue sans savoir pourquoi mais le mal était fait.

15 km ….et c’est la qu’apparaissent mes « copines oubliées  »   mes ampoules !  Mais bon je les ai bien cherchées  : j’avais un p’tit truc qui se baladait depuis un moment dans une chaussure et je n’en ai pas tenu compte  donc j’ai fini avec mes « douloureuses copines « 

Beaucoup de bobos lors de cet Ultra ,  mais bon le résultat est la  FINISHER  en 21 h et 17 mn!!!  ( je vous fais cadeau des secondes )

Bilan : 2 h 45 de plus qu’en 2019… mais Le mental  a été la pour compenser le physique c’est positif .

300 partants 188 arrivants 112 abandons des chiffres qui parlent .

Recette pour réussir son Ultra :

3 ingrédients :

une bonne dose de physique ,   une autre de mental et ….

un brin de folie .

Résultat :  un immense bonheur a l’arrivée !

Éric .

Semi de Strasbourg 2022

Virginie Z .  a réalisé un bel exploit !

 

Son commentaire :

Mon semi de Strasbourg ❤️
Un vrai bonheur
Donc bien sereine sur la ligne de départ et surtout déterminée à descendre de quelques secondes mon Chrono
Que dire  j’étais vraiment bien  , mon 10km EN 44’15 
puis toujours dans ma cadence j’essai de rester constante …puis vers le 19km je rencontre un jeune couple vraiment les 2 derniers km avec eux un  Moment magique❤️….
A l’arrivée un Chrono de 1’33’23
et une belle première place dans ma catégorie !
Une grande Surprise pour moi !!!!
         
Le 2 avril a  Prague 1’35’30…..un mois après..2 MN EN moins Afficher l’image source
    
Bravo Virginie  !!!
Fidèle a toi même toujours dans le plaisir avec de superbes résultats 

Ronde des Elfes 2022

La ronde des Elfes : samedi soir 23 avril

 

Un parcours de 9 km, avec 260 m de dénivelé positif et autant en négatif entre vignoble et forêt, par de superbes chemins et sentiers.

 

Didier B : 42 mn 12 s

Me voila au départ avec Gaël et nous donnons alors le maximum dès la première montée ,  je suis a une trentaine de secondes derrière mais je le rattrape dans la descente car  je connais très bien cette course qui est très « nerveuse » car courte ….il ne faut rien lâcher ! Les cinq derniers kilomètres sont très rapides  !

Une bonne course pour ses grandes intensités  qui est très révélatrice de la forme du moment.

————————————————————————————-

Gael : 43 mn 14 s

J’ai trouvé plutôt sympa comme course, de nuit dans la forêt avec les fanions et la peinture réfléchissante j’ai compris le pourquoi du nom. Par contre ,  je ne suis pas très content de ma course. J’étais très bien au début tant que ça montait, mais dès que ça a commencé à descendre, j’ai eu un point de côté qui m’a plus lâché . Ça m’a énervé parce que d’habitude j’adore la descente et en plus il y avait moyen de se faire plaisir sur celle-ci, alors je me suis senti frustré. Mais bon je garde quand même un bon souvenir de la course.

Gaël

——————————————————————————–

Patrick  :45 mn 59 s

La ronde des elfes est une course atypique de 9 km avec 260 D+ , en semi nocturne départ a 20 h22mn. Les organisateurs ont mis cet horaire tout simplement en rapport a l’année 2022.

Une semaine après ma belle prestation au semi marathon de Mulhouse me revoila sur une ligne de départ. Durant la semaine je suis allé courir 2 x5km, c’est à dire trois fois rien.  Aucune sensation durant ces deux sorties les jambes ne répondaient plus .

Petit échauffement de 10mn histoire de mettre en route la bête. Grande surprise lors de l’échauffement : Audrey et Abdelah étais sur cette course. Gaël était présent mais je ne l’ai pas vu de la course.

20h22 départ : 300 mètres et on sort du village pour courir dans les vignes tout en montée. Après 2km on tourne a droite pour rentrer dans la foret ; c’est le moment d’allumer les frontales et de faire très attention où on met les pieds. Au 3-4e km ça monte toujours, on arrive au dernier mur de 300 mètres raide, je décide de raccourcir ma foulée histoire de ne pas marcher sinon la relance va être dure. Arrivée de la monté a Notre-Dame du Schauenberg où un groupe de cornemuses nous attendait. Ils nous ont joué l’hymne écossais et ça m’a donné des frissons dans le dos .

Nous traversons Notre-Dame du Schauenberg et abordons la descente dans la lueur de nos frontales. La peinture réfléchissante éclaire tous les gros cailloux, toutes les souches, toutes les imperfections du chemin ; ce qui fait le charme de cette course et c’est pour cela qu’elle s’appelle la ronde des elfes .

J’avale les 4 derniers kilomètres a une allure de dingue, 3mn55 le km, je donne tout, en évitant de me cramer. Arrive le village où la ligne d’arrivée est toute proche ; il y a de plus en plus de monde sur les côtés avec beaucoup d’encouragements. La ligne d’arrivée franchie, je regarde mon chrono et suis très satisfait de ma course, des sensations toutes autres, par rapport a la semaine précédente où l’on pouvait se caler sur une allure de course. Sur celle-ci, on court aux sensations, il faut vraiment bien gérer sa course, c’est ça les trails ou les courses en nature.

Maintenant un bon repos pour soigner tous les petits soucis de sante afin de préparer correctement d’autres courses pour juin- juillet.

Merci a Audrey et a Abdelah pour ce soutien moral et pour les photos.

Patrick

——————————————————————————–

 Abdelah :  48 mn 25 s

1er trail pour moi et en plus de nuit, c’était l’occasion de découvrir le monde du trail, et de sortir de ma zone de confort.
Tout d’abord je tenais à remercier Audrey qui m’a parlé de la ronde des elfes, mercredi à l’entraînement, en me décrivant le paysage magnifique + la distance de 9km avec 260m de dénivelé + , pour moi essai à réaliser sans trop souffrir
J’arrive à 18h30, retrait du dossard je sens la pression monter, du fait de mon statut au CGFM le plus médaillé merci président

20h22 le départ, j’étais bien les premiers km, et puis une baisse de forme, obligé de gérer l’effort en marchant de temps en temps dans les montées(1ère partie), pour garder du jus pour la 2ème partie (descente).
Je récupère un peu, et là voici la descente sur 4 à 5km. Je mets les pleins gaz, pas évident pour moi surtout la nuit, même avec la frontale. Au bout de 2km de descente c’est la chute , aussitôt tombé, aussitôt relevé même pas 10 secondes (sûrement l’adrénaline) . Je repart sur les chapeaux de roue, pour terminer ce trail qui restera gravé dans ma tête et mon corps notamment le genou droit
Et heureusement que j’avais prévenu les urgences, pour mon arrivée
Très belle expérience ce 1er trail, beau paysage (le vignoble), toutes ces lumières du village, les frontales les unes derrières les autres, les encouragements tout le longs du parcours, les bénévoles, l’organisation, et un grand merci aux secours pour leurs soins

Et aussi les copains CGFM, qui étaient avec moi (Audrey, Gael, Didier, Patrick, Marco).
Et aussi merci à toute la Team CGFM, pour votre soutien 🙏.
Et une médaille de plus 🥇 
Une expérience à renouveler.
Le monde du trail est prévenu !!! 

Abdelah

Bravo Abdelah pour cette nouvelle expérience très enrichissante de ce nouveau monde !!! 

et sache que le monde du trail n’attends que toi  et tes médailles !!!!

———————————————————————————

Audrey  : 49 mn 17 s

C’est la première fois que je fais la ronde des elfes ! Le nom me plait bien.  J’avais bien envie de croiser une créature mystique dans la forêt de Pfaffenheim.
Au départ,  je me suis faite surprendre par les premiers kilomètres qui nous font grimper. Il faut gérer le souffle et l’effort jusqu’à la chapelle de Notre-Dame de Schauenberg. A ce moment là,  la moitié du parcours est déjà fait. Chouette. Plus que de la descente.  La nuit tombe rapidement,  on allume nos frontales et c’est parti pour la suite de l’aventure.
Ma difficulté est alors de bien poser mon pied avec une cheville déjà fragilisée. Sur les 3 derniers kilomètres j’accélère encore et je double deux filles qui me devançaient.
A l’arrivée, un super accueil avec un choix de salés, de sucreries, de fruits secs et de chocolat.  Miam miam.
Et enfin, petit détour par l’ambulance pour Abdel.
Ouf, rien de grave.  
Très belle soirée dans la joie, la convivialité et le plaisir de donner le meilleur de soi.
Merci aux organisateurs et aux bénévoles.
Audrey
 ———————————————————————————-

Marc- Antoine : 53 mn 41 s

L’ayant déjà couru il y a plusieurs années, je reviens sur ce joli petit trail au cœur du vignoble avec plaisir. C’est sans entraînement donc sans pression  que je prends le départ de cette course. Départ tranquille histoire de profiter avant tout de l’ambiance. Passage au Schauenberg au 3/4 de la course, je prends le temps d’admirer la vue sur la plaine avant le coucher du soleil, magnifique et apaisant. La nuit est presque tombée et tous les coureurs ont leur frontale allumée depuis un bon moment, sauf ceux qui l’ont oublié !

J’en fais parti et je crois que je suis le seul. J’entame alors la descente pour rejoindre Pfaffenheim. Voilà que j’aperçois les premiers lampadaires: l’arrivée est proche !

Je boucle ce beau parcours entre vigne et forêt en 53min41s.
Marc Antoine

Marathon de Madrid 2022

24 Avril 2022  Le Marathon de Madrid 

 

un membre pour représenter le CGFM  :

Thierry

et l’a bien réalisé !

porte drapeau ?

son recit :

Voilà la crise de la cinquantaine est passé,

Madrid un séjour inoubliable :

Ma préparation pour le marathon c’est bien déroulé sans blessures. Mon dernier réglage c’est fait au semi de la Wantzenau qui a été bouclé en 1h34. Mon tableau Excel est donc fait : 41’ au 10km,1h34 au semi ce qui me dit 3h37 au marathon. Mon entrainement était à peu près maitrisé sur un parcours plat constant avec une sortie de 32Km maximum.

Mais Madrid c’est tout sauf ça, un départ en faux plat montant passant devant le stade Bernabeu puis au bout de 4 Km descente de Bravo Murillo pour lâcher les jambes et atteindre le rond point cuatro caminos avec l’impression d’avoir fait un échauffement de 8Km. Jusqu’au semi-marathon passé en 1h37  …

Le parcours serpente dans les rues connues de Madrid , j’en profite  c’est le seul jour de l’année ou elles sont fermées à la circulation ! Au 25e on arrive dans le poumon vert de Madrid Casa De Campo

je m’arrête pour remplir ma gourde ,me ravitailler et repartir avec une 2e bouteilles et je passe devant le parc d’attraction ,le lac, puis au 30 e dans la montée raide je marche . On sort de Campo vers la ville .

Au 35 e je faibli de plus en plus la fatigue se fait sentir comme dans un trail . Les 7 derniers kilomètres je vais les terminer , merci ma préparation !!!

Je suis en hypo à 2km de l’arrivé , le temps de manger une pate d’amande ,de reprendre en marchant – courant et être …..

FINISHER !!!

La surprise du dénivelé d+310m ,ma montre affichait 43,1km .Il s’agit certainement d’une erreur

Bravo Thierry pour ce Marathon ou tu as tenu bon malgré quelques difficultés

Semi de Mulhouse 2022

 

 15 CGFM  +  les relais au départ de ce semi de Mulhouse 2022 

 

224 -ème Patrick  1h 44 mn02s

son  récit :

Nous sommes le 15 avril 2022 ;  le grand jour du semi est arrivé après une belle préparation,  avec un programme réalisé aux petits oignons par pierre. (merci Pierre).

Encore 8 heures avant le départ on commence déjà à stresser. Je me  détends du mieux possible avec massage des jambes et musique dans les oreilles.

Ca y est, on est au stade, on retrouve toute la petite bande du groupe de Pierre et je m’aperçois que je ne suis pas le seul à stresser.  Echauffement fait sérieusement avec les filles.

Départ :

Sortie du stade de l’Ill je m’aperçois que Catherine est à côté de moi, on décide de rester ensemble , on part sur de bonnes bases. Les premiers kilomètres (4mn 55) j’ai même dû tempérer un peu car l’allure était soutenue ho ho on va trop vite  4mn40 au kilo, faut ralentir sinon on n’y arrivera pas. Chose faite, sachant que les 5 premiers kilomètres étaient sous la responsabilité du CGFM, on est bien encouragé tout le long devant la gare. Au loin j’aperçois coach Pierre, je m’offre le luxe de faire un check histoire de lui montrer que tout va bien.Les 8 premiers kilomètres sont bien avalés. Catherine reste un peu derrière moi et perd de plus en plus de terrain. On passe devant le parc Expo dans le musée de l’automobile ; la mi course arrive, je perd un peu de temps au ravitaillement mais ce n’est pas grave je préfère ça .

Une nouvelle course commence à partir de là.

La nuit tombe. Dans la grande ligne droite le long de la gare du nord j’aperçois Nicolas G  au loin ; je décide de le rattraper et de passer un petit moment ensemble, histoire de se donner de la motivation tous les deux,  entre pompiers de la même caserne.

Je reste avec Nicolas  quelques kilomètres ;  il essaie de s’accrocher comme il peut, dans la nuit noire dans le quartier de la mer rouge .

18eme kilomètre retour vers le stade : j’aperçois Michael qui était parti pour faire 1h 40. Je me dis je suis bien, l’allure est toujours la même, je n’ai rien perdu et décide d’accélérer un peu. Sur les derniers kilomètres, on retombe sur les bénévoles du CGFM (encouragements soutenus de leur part). On arrive au champ de foire il ne nous reste plus que le chemin derrière les tribunes du stade ; grande prudence sur ce chemin avec les racines qui dépassent,  ce n’est pas le moment de tomber. Dernier virage, un petit coucou à notre président et la dernière ligne droite  d’arrivée est franchie. Ca y est il est bouclé et qui c’est qui me remet le petit sac à l’arrivée : le coach Pierre. Le premier mot qui lui vient : tu as fait une superbe perf bravo 1h 44 mn 02 .

Après la course, on se retrouve tous afin de se féliciter et on a tous dit la même chose : on la fait.  Pierre était très content de toute sa petite équipe.

Merci encore au président, aux 3 coachs et  tous les bénévoles sans qui cette course n’aurait pas pu avoir lieu.   

avec Yasmina / Catherine

Patrick .

————————————————–

234 -ème Chantal 1 h 44 mn 34s

—————————————————————————–

254 -ème Michael B 1 h 45mn 48s

C’était mon deuxième semi marathon, et le premier depuis que je suis au CGFM. Mon objectif était de finir en 1h45, comme pour mon premier semi, suite à ma transition en chaussure minimaliste entamée en octobre 2021.
Par excès de confiance je suis parti avec le meneur d’allure 1h40. Ça allait bien jusqu’au 14ème km puis coup de mou… j’ai fini comme j’ai pu un peu dans le dur. Résultat 1h45m48s. Ressenti mitigé : content du résultat mais déçus de ma gestion de course. Je courrai plus avec ma tête au prochain semi .
Michael .
—————————————————————————

267 -ème Nicolas 1 h46 mn 33s

De retour début avril d’un voyage extraordinaire en Polynésie où je délaissais la course à pieds pour me concentrer dans des activités plus aquatiques. Je pris la décision de maintenir ma participation à cette très belle course pour la convivialité , aimant les courses nocturnes. Je fis quelques runs rallongés la semaine précédente pour ne pas me blesser le jour J et pouvoir l’aborder sereinement sur les conseils du coach Philippe.

Dès mon arrivée au stade, l’ambiance me galvanisa et je retrouvais rapidement de nombreux membres du CGFM qui allait aussi la courir. Je pris le départ avec eux.

Le départ est donné dans l’euphorie générale qui nous permîmes de reprendre une revanche sur la covid qui a annulé tant de courses mais aussi brisée tant de vies.

Je ressens un gros effet d’aspiration que ma montre confirme. Mais je me laisse prendre au jeu dans la liesse ambiante.

J’ai de bonnes sensations jusqu’au 14KM, puis au 18KM, j’ai les cuisses qui se tétanisent.

Ma famille, Marc-Antoine et le coach Eric sur le parcours, à plusieurs endroits, m’encouragent. C’est génial.

Ensuite, Je puise dans mes ressources mentales et physiques tout en m’hydratant.

Je reste concentré sachant que l’arrivée n’est plus très loin donc je m’accroche et je ne lâche rien ou presque même si le meneur d’allure des 01H45 me dépasse. A son passage, ses encouragements me boost. Je le garderai en ligne de mire.

Bientôt, l’arrivée avec ses clameurs joyeuses se profile dans la nuit. Un dernier encouragement de Céline H et me voilà au stade avec le coach Pierre qui nous accueille et nous félicite. Nous nous retrouvons tous à l’arrivée dans une joie ambiante. Les visages sont marqués, mais nous sommes si heureux d’avoir bouclé ces 21KM en nous félicitant mutuellement. Au final, une superbe ambiance, une très belle course en nocturne .

Un immense merci à tous les signaleurs du CGFM qui nous ont encouragés ainsi qu’à l’organisation et à tous les bénévoles.

J’ai également une grosse pensée pour Gérard Mergy qui nous a encouragé depuis le ciel

Finisher en 1h46m33s

Nicolas.

———————————————————–

268 ème Catherine L 1 h 46mn 35s

et 2 -ème dans sa Cat egorie  !

 

Petit topo de ma participation au semi marathon de Mulhouse :

Pierre m’avait fait un plan d’entraînement il y a quelques mois que j’ai essayé de suivre du mieux que j’ai pu avec un objectif moins de 1h55
Finalement j’ai plus que atteint mes objectifs 
En 1h46 35 secondes
31 ème fille 
Et 2eme de ma catégorie
Je suis ravie  et je ne réalisé pas encore 
La régularité et l’entraînement paient  !
Merci aussi à Pierre qui était très fier de nos chronos
Ma course s’est très bien passée 
Mon départ de course a été rapide soutenu grâce à la présence de mon compagnon de course Patrick Burtin dont l’allure de départ me convenait .
Il m’a bien encouragé et conseillé puis je l’ai laissé filé  vers 8-9 km car je n’aurais pas tenu son rythme jusqu’au bout
De plus les encouragements des bénévoles et d’autres personnes dont une en particulier qui m’a suivi en vélo pratiquement tout le parcours m’ont bcp aidé pour finir en beauté mon semi marathon
Quelques photos souvenirs

derrière le musée  de l’auto…

 

et une photo de « Famille cgfm »

————————————————————————

270 eme Christine W 1 h46 mn 44s

   2 -ème dans sa catégorie !

Son semi :

« Très belle course. Superbe ambiance. Météo parfaite.

Un semi en nocturne une première pour moi, avec une distance exigeante nécessitant une préparation effectuée grâce au plan d’entrainement élaboré par Pierre.

Nous nous étions fixés un temps tout à fait réaliste, sans mettre la barre trop haut à 1h55’. L’objectif a été atteint, et même dépassé puisque je termine en 1h46mn44.

Mille merci à Pierre pour ton plan adapté et efficace, qui m’a permis d’élargir ma zone de confort, sans me lancer un défi irréalisable, et surtout sans blessure.

Ambiance folle en début de course, ça crie de partout… Bref c’est difficile de se contenir, et de commencer la course tranquillement, pour ne pas se « cramer » inutilement.

Je débute à moins de 5 mm / km, allure que j’arrive à maintenir jusqu’au 10ème km puis petit coup de mou au km 15, où mon allure passe à 5 mm 20’.

Je trébuche dans la pénombre du quartier de Mer Rouge, et me rattrape de justesse pour éviter de tomber.

Puis arrive la montée du quartier de Dornach, pas trop longue mais tout de même sèche, et ça fait mal à ce moment de la course !

La montée est suivie d’une belle descente qui me permet de reprendre mon souffle et de me décontracter tout en allongeant ma foulée.

Km 21, j’ai le grand bonheur d’être encouragée par ma famille. Mes 2 enfants et mon mari sont présents pour me soutenir.

Quelle émotion, je file comme le vent, et ça y est, j’entame la dernière ligne droite qui me mène vers la ligne d’arrivée. C’est déjà fini.

Je suis chaleureusement accueillie par les organisateurs avec une médaille et un sac pleins de surprises.

Je tiens sincèrement à remercier les signaleurs et tous les membres du club présents sur l’ensemble du parcours pour leurs encouragements, leur soutien et leur travail formidable. Bravo à vous tous !

Merci également à Donata, qui m’a accompagnée dans toutes mes sorties longues lors de ma préparation, avec sa bonne humeur habituelle ».

Christine  .

——————————————————————————–

278 ème  Yasmina 1 h48 mn 09s

Mon premier semi-marathon : j’ai essayé, j’ai terminé, j’ai adoré !

19h30 : et c’est parti pour mon premier semi-marathon !

21h18 : je franchis la ligne d’arrivée. 1h48’09″ soit 108,15 minutes ou 6489 secondes et 26 375 foulées pour parcourir ces 21 km et 97 m !

Mais revenons quelques heures en arrière et rembobinons le film …

18h30 : rendez-vous est donné devant l’escalier D sous un beau soleil de printemps. Toutes et tous arboraient un large sourire mais on sentait chez certains une excitation, chez d’autres une impatience, chez d’autres encore une appréhension et chez certains une décontraction. Allait-on réussir à atteindre nos objectifs respectifs ? Et si oui, dans quel état physique ? Mais l’heure était à la bonne humeur. On était contents d’être là et ensemble. Après une séance photos pour immortaliser l’instant, nous rejoignons la piste ….

19h00 : les choses sérieuses commencent. Il s’agit maintenant de rentrer progressivement dans la course. L’échauffement dure une vingtaine de minutes puis nous allons nous placer sur la ligne. Dans moins de 5 minutes c’est le départ. 5 minutes durant lesquelles j’ai repensé à toutes ces semaines d’entraînements, à tous les conseils et encouragements de Pierre et à mon objectif : descendre sous les 1h55. Et comme nous l’a conseillé le coach, on s’est positionné tout près de la ligne de départ.

19h30 : après un compte à rebours de 10’’ qui m’ont paru des minutes, la vague de coureurs déferle sur les rues de Mulhouse et moi, je prie pour ne pas être broyée dans cette machine à laver humaine.

19h50 : J’ai été portée par les flots les 3 premiers kilomètres à une allure trop rapide pour moi. Je ne m’attendais pas à courir aussi vite. Je me trouvais à la hauteur du meneur d’allure d’1h40. Je décide alors de le laisser partir et de me laisser rattraper par celui d’1h45.

20h00 : on sort du centre historique et nous voilà le long du quai d’Alger. Premier ravitaillement. Je ne m’arrête pas. J’ai tout ce qu’il faut dans mon gilet. Je bois rapidement et je continue à mon rythme. Devant moi l’oriflamme du meneur d’1h45. Autour de moi, aucun visage familier.

Heureusement, les encouragements et les sourires des bénévoles tout au long du semi étaient là. Merci à eux.

20h30 : les kilomètres défilent et la nuit commence à tomber. Les spectateurs sont malheureusement de plus en plus rares mais autour de moi s’est formé un petit groupe dont une ancienne candidate au concours de miss Alsace 2012 ! On ne se quittera plus jusqu’à l’arrivée. Je suis maintenant entre les meneurs d’allure 1h45 et 1h50. C’est parfait pour moi.

Si je tiens à ce rythme, mon objectif sera largement atteint.

20h45 : Le reste de l’écume de la vague entre dans la mer rouge qui s’ouvre pour nous laisser passer et moi je ne suis pas encore morte …. de fatigue. Mais j’ai perpétuellement soif ! On est au kilomètre 17 et je suis bien, trop bien même. Je pense que j’aurais pu aller plus vite. L’analyse des données de ma montre me confirmera cette impression. Plus mauvaise allure du kilomètre 14 au kilomètre 18. 11,3 km/h de moyenne en comparaison des 12 ,5 des 5 premiers kilomètres.

21h00 : La Mer rouge se referme derrière moi. Une gorgée d’eau encore pour éviter la panne sèche. On est au kilomètre 18. Dans ma tête, le sentiment que plus rien ne peut m’empêcher de finir la course. Mon premier semi-marathon. Le plus dur est derrière moi. Je décide d’allonger le pas. Je sentais que j’en avais encore sous la semelle. Et toujours aucun visage familier autour de moi mais toujours ces visages souriants des bénévoles. Re-merci à eux. Ah ! Si ! Un visage m’est devenu familier depuis quelques kilomètres. C’est celui de la miss. J’apprendrai à l’arrivée qu’elle s’appelle Marion et qu’elle est angiologue à Blotzheim. Toujours bon à savoir. En cas de varices, je saurai où aller !

21h11 : Je continue à tenir le rythme, bien positionnée entre les 2 meneurs d’allure 1h45 et 1h50 et aspirant derrière moi Marion qui s’accroche. Le stade de l’Ill est à 100 m. Le stade de l’Ill avec ses lumières, sa clameur et sa ligne d’arrivée. Mais il reste encore 1km. Il faut encore contourner le champ de foire et passer derrière la tribune sud. Allez ! Courage Yasmina, tu y es presque. Je donne alors encore un coup un dernier coup d’accélérateur .

21h18 : j’entre dans le stade, la cinquième dauphine bien calée derrière moi. Allez Marion ! Accroche-toi ! Un 50m et c’est fini. L’ambiance qui régnait ainsi que l’arche d’arrivée en ligne de mire m’ont donné des ailes pour finir mon semi largement en-dessous de mon objectif ! 1h48’09″ ! Et 1h48’11″ pour Marion. Et qui pour m’accueillir à l’arrivée ? Pierre ! Tout sourire. On sentait sa fierté et sa joie en accueillant chacun-e de ses coureurs-euses. Au fur et à mesure des arrivées, on s’est tous regroupé pour se féliciter et partager nos premières impressions.

Je suis restée sur cette aire d’arrivée un long moment. J’avais envie de prolonger cet instant magique le plus longtemps possible. Mon premier semi-marathon, chez moi, dans ma ville. Un souvenir impérissable.

Comme quoi, avec de la détermination, un bon entraineur ;), du travail et encore du travail, on peut y arriver !

Yasmina.

Bravo yasmina pour ce semi bien géré ou tu as eu la sagesse , l’intelligence de ne pas viser trop haut et choisir le bon « ballon » en chemin.

Ce qui te permettra par la suite d’aller plus haut , tu en as les capacités

————————————————————————————

331 ème Audrey 1 h 51mn 20s

Je suis très fière d’avoir couru pour la première fois un semi ! J’ai pris beaucoup de plaisir à progresser kilomètre après kilomètre. Les encouragements et la bonne humeur tout au long du parcours ont été des moteurs pour avancer malgré la fatigue,  les jambes de plus en plus lourdes et ma douleur à la cheville…

Merci au CGFM, à l’ensemble des bénévoles,  aux organisateurs, aux participants, et à mes proches qui m’ont soutenue. Une belle aventure qui commence avec le coucher du soleil et se termine au clair de lune.  

Audrey.

Belle arrivée pour un premier semi

————————————————————

356 ème  Eric M. 1 h 53 mn43 s

Pour mon premier semi-marathon j’ai été conquis par l’ambiance et la convivialité  , je suis content d’avoir fait moins de 2 H , ce qui était mon objectif. Le trajet agréable, j’ai aimé vers le quartier DMC un peu moins sur la fin vers le quartier de la mer rouge, car il faisait un peu nuit et la route était dégradé par endroit .

Sinon excellent à refaire.

Eric M .

___________________________________________________________________


370 -ème Frederique : 1 h 54 mn 52 S

____________________________________________________________________

374 -ème Donata  1 h 55 mn 41 s

——————————————————————————-

425 -ème Julian1 h 59 mn 40s

Le semi de Mulhouse était pour moi l’occasion de reprendre un rythme de courses interrompu par la succession de confinements dus à la crise sanitaire.

Je n’avais pas d’objectifs si ce n’est de ne pas dépasser les 2h. Vu le résultat final de 1h59, j’étais à la limite mais du bon coté.

Parti trop vite, entrainé par l’enthousiasme et l’effervescence de la foule, je l’ai senti vers le 12ième -13ième km après le musée de l’automobile. Merci Eric d’être passé avec ton vélo et ta gourde d’eau à un moment où j’en avais besoin, derrière l’école Jean XXIII.

J’ai vraiment souffert après le 19ième km, mais, jour de vendredi saint, je l’ai vécu comme un chemin de croix, à la suite de Jésus. C’était l’occasion.

  Merci à ceux qui étaient au bord de la route dans le quartier de Dornach pour m’encourager et me soutenir.

Et un grand merci à notre coach et aux compagnons de « galère » dans les cotes du campus universitaire.

——————————————————————————

427 ème Caroline B  1 h59 mn42s

C’était ma première fois au semi de Mulhouse et j’ai adoré ! J’avais un peu peur avant le départ à cause d’une douleur au genou mais finalement contente de ma course : J’ai réussi à maintenir à peu près le même rythme tout au long du parcours et j’ai pris plaisir à courir.
C’était chouette de retrouver sur la ligne de départ une grande partie du groupe d’entraînement mais aussi de voir tous les bénévoles du cgfm et les supporters tout au long du parcours !
Caroline
 ———————————————————————————

539 -ème  Benedicte C  :  2 h 07mn 22s

———————————————————————————–

606 -ème  Zohra  : 2 h13 mn51 s

———————————————————————————-

659 -ème Anne  M : 2 h18 mn 02s

1er Semi pour moi, j’étais dans le bon rythme la première partie mais la deuxième je n’ai pas tenu…. Je n’ai pas atteint mon objectif mais je suis  heureuse de l’avoir fait  ! 
 Anne M .
——————————————————————————-

SEMI EN RELAIS  :

( … = non cgfm )

20 -ème Famille Jung

Angélique + Brigitte    :        1 h 51 mn 31 s

mais aussi  belle2 -ème place de relais exclusivement féminin !

+

———————————————————————————

28 -ème  France + …  1 h 54 mn 39 s


42 -ème  Viviane A  + …. 2 h 11 mn 38 s


45 -ème Sandrine W . +  Beatrice B .

en 2 h 13 mn et 57 s

——————————————————————————–

49 -ème  Famille CLAR 
Après 2 ans de report à cause du Covid19, c’est enfin le départ pour le semi marathon de Mulhouse 2022 ! Un ciel dégagé, un beau soleil et des températures printanières nous ont accompagné sur la ligne de départ. Musique pour l’échauffement puis départ à 19h30 dans la bonne ambiance.
Partie pour un relais mère/fille, Amandine s’élance sur la première partie de la course en solo. Les kilomètres défilent sur un parcours très sympathique avec des points musicaux, de nombreux spectateurs pour nous encourager et des bénévoles et policiers pour assurer notre sécurité et nous applaudir (un grand merci à eux !). 10,5 km plus tard, le soleil commence à se coucher lorsque nous empruntons la passerelle en bois du Musée National de l’Automobile où nous attend le passage de relais. Le moment pour Amandine de me retrouver et de me passer le dossard. Nous continuons alors la course ensemble (avec l’accord, du responsable de la course), nous nous soutenons l’une et l’autre ces 10,5 km restants du semi. La nuit commence doucement à tomber, heureusement j’ai la frontale car quelques endroits ne sont pas éclairés. Il y a de l’ambiance tout le long du parcours et je me sens bien, je ne relâche pas d’un pouce mon rythme. Un petit coup d’accélérateur même si j’ai les pieds un peu lourds et nous faisons notre arrivée sous les applaudissements, quel bonheur ! Merci à tout ceux qui nous ont soutenu le long du parcours ! C’était mon premier semi en relais un pur bonheur de le faire avec ma fille (qui a fait le semi en entier) !  
Anne et Amandine CLAR
 ——————————————————————————-
 et pour finir  :
  61 -ème Jacques + Viviane A 
 en 2 h 33 mn 35 s .
——————————————————————————
Encore une fois Bravo  a tous d’avoir participé a ce semi ! 
 Que ce soit en individuel ou en relais  , cela restera une épreuve qui  vous a permis de vous enrichir en expérience , qui vous servira pour encore s’améliorer et envisager pourquoi pas  , d’aller plus loin …

Thur Trail 2022

 

  8ème édition du ThurTrail

 4 distances  :  8 km / 16 km /27. 4km /48 . 4 km

  Le Trail DÉCOUVERTE : ( individuel et DUO)

 » Le SENTIER   M « Distance 8 km / 210 d+

  Le Trail NATURE   :

 » LA  MITZACHOISE « Distance 16,5 km / D+ 680 m  

 Le Trail AVENTURE  :

 « LE ROSSBERG » Distance 27,4 km /D+ 1100 m

    Le Trail LONG :
« LES 3 VALLONS  Distance 48,4 km /D+ 2350 m
                          A chacun son defi !!!

 

 6 cgfm au départ .

 

2 sur le 16 km : 

Jean-Marie  le termine en  2 h 14 mn et 1 er de sa catégorie

Eric m’a demandé un commentaire pour le Thur Trail, il va peut être le regretter. Je ne vais pas vous parler de ma course, qui n’intéresse personne, mais de la course: c’est une épreuve difficile, un effort de tous les instants. Il s’agit d’une dure lutte ( en alsacien: une Thur lutte). Heureusement les pompiers guettaient à l’arrivée pour calmer les dernières ardeurs. Je rêvais de lauriers sur la plus haute marche tel César mais je finis Pompée. Que les mauvaises langues soient pardonnées!! Déguster la vie par tous les bouts, c’est un art de vivre. 

J-Marie .

no regret pour ton commentaire car j’apprécie tes jeux de mots que d’autres aussi apprécieront  

 Bravo pour cette nouvelle 1 ère place car  voici de nouveaux lauriers sur ta tête

—————————————————–

Virginie H . fini en 2 h 26 mn

Après un départ sur le fil du rasoir, arrivée sur la ligne de départ à 8h29(départ à 8h30) après un petit sprint sur 300m 😅, je commence la course tranquillement.Très vite il faut affronter les marres de boue, puis assez vite les montées. Le dénivelé était vraiment important et pour mon 2 ème trail, j ai vraiment éprouvée des difficultés. J ai beaucoup marché durant les montées puis arrivé à la ferme du belacker, je me suis dit que je vais pouvoir accélérer en descente … Pas du tout, les chemins mouillés, les descentes plutôt raides, la peur de tomber deux jours avant de partir en vacances, ont fait que je ne me suis pas vraiment donné à fond durant les descentes.

Moralement cela a été assez dur après 15km et après environ 2h de course. Mais je me suis dit qu il restait un petit km, ça va aller…puis tout à coup, en fin de course un « mur  » devant moi (on nous avait annoncé un cadeau à l’arrivée . Dur, dur mais j ai passé la ligne d’arrivée !!

Après 2h26 et 18.5 km : la satisfaction et la délivrance

Virginie.

Avoir passé et surmonté quelques moments difficiles …

 l’arrivée n’en sera que + appréciée … !

 Bravo Virginie !

 

—————————————————-

2 sur le 28 km :

 

Didier B.  : 2 h 55 mn

et superbe 1 ère place catégorie

Me voila au départ pour une montée sur 8 km que
Je gère avec la première féminine…
Arrivé sur les chaumes ,  j accélère et me retrouve avec 2 autres traileurs et c’est glissant par endroits…

Le retour est rapide mais la fin est rallongée de 2 km !!

Avec une grosse bosse qui me coupe les jambes et me fais perdre le contact avec les 2 gars et la féminine 
Je finis donc  seul mais avec de bonnes sensations en général et sur tout le parcours .

Didier .

————————————————————————

Rodolphe  :   4  h 12 mn

Après deux courses supprimées de mon planning pour cause de bobos une participation au Thur trail se présentait dans de bonnes dispositions.
Sauf qu’un petit virus nommé COVID-19 est passé par là.
Ayant un besoin vital de me retrouver enfin dans l’ambiance des courses et de me faire un grand bol d’air frais j’ai pris le départ d’un parcours sympa de 27km.
Sans aucun objectif de temps juste le besoin d’être là.
Et c’est donc quatre heures plus tard que je finissais se très beau parcours de… 29km (bonus des organisateurs) que je vous recommande.
Félicitations a notre ami Didier pour sa très belle trentième place au général .
Rodolphe .
———————————————————————

 2  sur le 48 km 

Sam / Eric 

Apres avoir déjà fait plusieurs fois le 28 km… c’était  ma  2 -ème édition  sur ce 48 km et j’avais l’impression que ce trail … je l’avais  fait « hier »!!!!

(car parcours commun , début et fin du 28 km dans le 48 km  et dates décalées/ rapprochées pour cause de pandémie …)

Enfin bref   un départ  a 7 h du mat et toujours une température négative mais une bonne première montée qui permet de se mettre en conditions  idéales

un parcours génial avec de superbes sentiers, avec des points de vue magnifiques sur les sommets et surtout un parcours revisité et amélioré ! Fini les temps morts plats ou il ne se passe rien….

et toujours cette jolie cascade  au 30eme km du coté du Gazon Vert   

 

 et le tout en compagnie de Sam …on a joué au chat et a la  souris tout le long  du trail pour finalement terminer ensemble en  6 h 51 mn .

un bon entrainement pour la suite

Eric .

*******************************************************

a noter que toutes ces épreuves  avait un bonus surprise…..

2 km sup ! ( 2 km de bonheur en plus)

 

 

 

 

Marathon de Paris 2022

Lisa et Martine D. se sont lancé défi et l’ont réussi !!!

C’était leur 1 er Marathon  ….!

 

Lisa :   1er Marathon… de ma vie/de Paris !!!

Inscription en mode défi du reste de ma vie au cours d’un apéro after run un jeudi soir de novembre 2021. Pendant des mois j’ai dit que plus jamais je ne referais ce genre de défi (ou des apéros after run ) … mais ca c’était avant

« Si tu veux courir, cours un kilomètre… si tu veux changer ta vie cours un marathon »

je vous le confirme aujourd’hui  !!!

Défi qui me paraissait tellement inatteignable mais qui mois après mois a commencé à se rapprocher et se concrétiser. On se ré-organise, on enchaine les entrainements PPG, VMA, côtes, sortie longue chaque week-end… (merci Pierre, merci les copains/copines , merci le CGFM), on prépare le corps (massage et renforcement des pieds, alimentation spécifique et adaptée à mon intérieur, hydratation quotidienne et contre le froid, shiatsu merci Valérie , réflexologie plantaire…) et l’esprit (yoga, respiration, méditation…)… Me voilà donc dimanche 3 avril 2022, avenue des champs Elysée à Paris, la plus belle ville du monde
pour ma balade dominicale, prête à profiter et prendre du plaisir, dans la joie et la bonne humeur… Je finirai c’est certains tout est bien réglés et j’ai évité tous virus, microbes, blessures depuis 6 mois… plus rien ne m’arrêtera (du moins je l’espère). Départ à 9h20, on enchaine : arc de triomphe, avenue des champs Elysée
, place de la concorde, opéra, rue de rivoli, hôtel de ville, bastille, bois de Vincennes … on a passé les 10km… on enchaine tout va bien : pas de points de côtés, pas de douleurs estomac/ventre ni ailleurs… Château de Vincennes, hippodrome de Vincennes, quais de seine… on y est : le semi est passé en pleine forme (et pourtant ce n’était pas toujours tout plat), portée par la foule en délire,
l’organisation, les musiciens tous les 2-3km, les ravitos entre, les paysages, le soleil si j’avais su que c’était si bien un marathon
On enchaine et on arrive près de la tour Eiffel 
et vive les tunnels avec les petites montées en sortie qui demande de la relance. On m’avait parlé d’un mur… le fameux mur des 30km…je n’ai pas pu l’esquiver. 30km en pleine forme et à rythme/forme honorable… après j’ai fait comme j’ai pu pendant 7km… mais quand on regarde autour (vomis, secours, blancheur, crampes, arrêts, douleurs…) finalement courir plus lentement avec le sourire, à la sensation, sans douleur (presque) c’est bien … Bois de Boulogne, fondations Louis Vitton… ca repart… On y arrive. Je crois que mon cerveau était déconnecté depuis le 30ème kilomètre. Il commence à comprendre que c’est fait. Je passe enfin cette arche en larmes… je comprends que j’ai réussi et que je l’ai fait…

Moi qui déteste le bitume, les lignes droites… J’ai mis de côté depuis Novembre le trail, la montagne, la liberté pour ce défi complétement fou. J’ai grandi, j’ai appris, j’ai progressé, j’ai plané… à tous les niveaux mais surtout j’ai pris un énorme plaisir à courir dans ces conditions, dans cette ville… sans douleurs, sans blessure, sans problème. L’organisation et l’ambiance de ce marathon sont juste parfaite
Je vous le recommande
A dans 2 ans 🎉👟… à oui parce que j’ai gagné mon dossard pour le marathon des JO 2024 de Paris jeudi dernier, 3 jours avant mon 1er marathon ca met pas du tout la pression.
 
Lisa .

   Martine D  :

 

Mon premier Marathon :

Ça y est je l ai fait avec copines/copains !

et difficile d’y croire que je l ai fini et je suis Marathonienne.

  

C’est vrai depuis un moment( lol)… j en parlai…

et voila c’est parti  après 2 mois d entraînement et 1mois en solo plus jamais ça  ! Moi il me faut au moins 4 mois et du soleil . lol Il y a pas de secret l l’entraînement est primordial  Le départ super entre copains/copines photos, rires ,très froid mais du soleil… Les 5 premiers kms avec les copines et ont se suis jusqu’au 10km/15kms petite douleur lombaire mais tout va bien  Bon après je me retrouve seule( façon de parler)lol Je surveille mon allure pas trop vite ni trop lentement  je me connais pas de ravito au début j ai tenté mais l eau trop froide ! J avais tout ce qu’ il me fallait : ma boisson Mel toniq et mes gommes ..

Arrive les 21km  et ça va !  j augmente un peu ma vitesse .. je veux le terminer après 25kms des douleurs commencent la fatigue aussi grrrrr 30km le mur pas le mur rencontré la fatigue plus importante … J ‘en peux plus ,pensées négatives je veux abandonner les larmes me coulent le nez aussi puisque gros rhume et toux depuis le vendredi .. si déjà 🤧😷3 paquets de mouchoirs … Là je m arrête (bien 5mn) la tour Effel pas loin  , bon je fais quoi déjà ? je la prend en photo 📷 !!!

et je me rebooste …et les coureurs   t’encouragent tout le long d ailleurs super ambiance Bravo 1 me dit non non on continue  Merci à eux 1 pensée à mes fils mes petits ❤qui  suivent mon tracé ,une pensée à Mumu et bien d autres   Je suis là je dois le terminer 36km

 

ET je le termine dans le dur mais Finisher malgré tout   !

 

🏅

 

Et je suis Marathonienne !!

Martine .

———————————————————————————

Bravo Lisa Bravo Martine !!!!! 

car terminer un Marathon est toujours une forme de Graal pour la plupart des coureurs  , soyez fière de vous  !    Vous l’avez fait !

   

 

 

Semi Marathon de Prague 2022 + retour sur semi Wantzenau.

 

Virgine Z . a fait le déplacement et a très bien représenté le CGFM  hors de France !!!

Ma petite histoire de mon semi  :
Un – 1°au  départ + bon vent glacial  !!!
Alors je fais quoi avec ce circuit  qui comporte une bonne partie de pavés ? peut être que de la luge fera l’affaire ..
mais sans aucun objectif
Au 1er km….  incroyable j’ai de superbes sensations 👍🌟👍 …..
et bcp plus loin….au 18 et 19 km un petit coup de fatigue due certainement au froid …puis miracle me voilà sur la ligne d’arrivée🤞🤞

Trop contente 1h35.37…et 2ème dans ma catégorieUne grande Surprise ce Chrono !!!

 

Que du bonheur mon semi de Prague ❤️ 4 Mn en moins que mon dernier semi !👍🌟 ( voir plus bas)

Virginie .

Bravo Virginie  pour ce chrono inattendu !!! sans pression/ sans stress + un bon état du jour ,  on réalise de belles choses

(J’avais participé  au semi de La Wantzenau 3 semaines avant avec un Chrono 1.39.35 😱 et pas du tout en mode confort. !!!..)
2 podiums en 3 semaines

Course du Terril a Wittelsheim

  

C’est une course  atypique qui vous attend du côté de Wittelsheim : il s’agit pour les coureurs de monter un ancien terril. Un terril, c’est une colline artificielle construite par accumulation de résidu minier.

6 Cgfm y était parmi les 104 arrivants …

et une avalanche de podium pour le cgfm !!! !

13 -ème  : Didier M:  49:57.

1 er dans  sa catégorie  !

bravo 

 

————————————————

37-ème :   Audrey  56:25 .

1 ère dans sa catégorie et 2 -ème au scratch féminin!!

Pas facile cette course qui fait tourner la tête.  Il faut s’accrocher dans les montées et récupérer dans les descentes.
Avec Donata et Christine, nous nous sommes encouragées mutuellement. Un super moment de partage. Merci à nos supporters et aux coachs jamais très loin pour nous motiver et nous soutenir dans l’effort.
 Audrey.
————————————————

40 -ème : Donata : 56:58 .

Une première pour moi cette fameuse course du Terril. Je me retrouve sur la ligne de départ avec mes coéquipières Audrey et Christine. Le top départ est donné, nous avons démarré un peu vite, emporté par la foule. Nous sommes restés toutes les trois ensemble, nous nous sommes motivés mutuellement. Des spectateurs sur le côté nous encourage et nous disent que nous faisons partie des premières femmes. Du coup, malgré le vent, le froid et les montées, j’essaye de m’accrocher.

Mon objectif étant de faire un podium dans ma catégorie (pour une fois). Vers le 9eme kilomètres Audrey nous distance (forcément elle est plus jeune, ha,ha,ha), et une autre jeune fille nous dépasse. Je continue à me dire que je ne dois rien lâcher

Dernier virage avant l’arrivée et quel soulagement !

Je finis 4ème féminine et 1ère de ma catégorie  (une grande fierté pour moi )

Donata.

————————————————

42-ème :    Christine W : 57:08 . et 1 ère dans sa catégorie

Après un début de parcours plat, entamé comme à mon habitude à allure trop rapide, alors que je sais que je vais le payer par la suite, s’enchaine une longue suite de montées à m’en plus finir, avec de surcroît une météo hivernale, et un vent fort qui accentuait encore la sensation de froid.

A mi-parcours, la redoutable montée pour arriver tout en haut du Terril, gravit pour ma part en marchant, et où il m’a fallu puiser dans mes réserves pour relancer ma course.

J’avoue avoir énormément souffert, car nullement habituée à ce type de course.

J’étais hyper concentrée sur le chemin rocailleux et accidenté, car je craignais la chute à tout moment.

Foulée hésitante également en descente de peur de tomber, alors que certains coureurs passaient à côté de moi à vitesse « supersonique » !

Pour une première participation, je suis satisfaite de ma course terminée en 57mn16.

Une belle expérience, très enrichissante en ce qui me concerne.

Un grand merci à notre Président, Bernard et à Coach Philippe pour leurs encouragements d’avant course,

Merci à Coach Pierre, pour son travail qui me permet d’évoluer,

Merci à Donata, sans qui je ne me serai pas inscrite, pour son soutien durant toute l’épreuve, ainsi qu’à Audrey,

Enfin, un grand merci à ma moitié, pour son appui sans faille, et sa confiance en moi »

Christine W.

Bravo Christine pour cette première sur autre chose que du bitume ! Ou tout est différent  , ou l’on doit resté concentré  sur l’endroit ou l’on met les pieds et non sur le chrono , la ou la nature décide de ta foulée .

en 57 mn tu as appris beaucoup ….

————————————————

65-ème :  Jean-marie G. :   1:03:18 .

et  aussi 2 -ème dans sa catégorie

Pas si terrible que ça le Terril. Ça monte gentiment en faisant tout le tour de la colline. En courant je pense et je confirme la théorie de l’érection des pyramides D’Egypte. Il suffit de mettre une rampe en terre tout le tour de la pyramide pour monter chaque pierre de plusieurs tonnes tirée tranquillement par des bœufs.

l’ancien avec son  expérience a parlé 

respect .

————————————————

80 -ème :  Jacques : 1:06:13 .

Trails du petit ballon 2022

      13 /03/2022  TRAILS DU PETIT BALLON 

                 4 distances et 16 membres du club !

                                 8 KM  / 16 KM / 29 KM /55 KM .

 

 8 km / 200 m D+  ( mini trail de l’âne )

Peggy   y était et l’a fini en 1 h 02 mn  / 181 -ème place .

un dossard jaune bien accompagné 

Après une année 2021 riche en découvertes (10km, semi, 10 miles, et marathon) j’ai eu envie de découvrir le trail en ce début de saison 
Malgré un réveil difficile par une main très douloureuse  je me réjouis de participer à cette course (elle me fera souffrir toute la course) 
Mes amies partent sur le 16km, cela me laisse le temps de m’échauffer.  Un petit peu avant le départ,  j’observe les petits groupes en quête « d’informations » sur la course

Je part tranquillement à mon rythme non sans une certaine l’appréhension …. tellement entendu parler de la 1ère « grosse montée « , j’y arrive et comme les autres je la marche rapidement sans trop de peine mais en ne forçant pas

Je continue très positive sous le soleil, avec de bonnes sensations jusqu’à une belle descente que je dévale sur les côtés dans l’herbe J’ADORE

De retour sur le bitume un gros mur dans les jambes  c’était sans compter une coureuse qui me raccroche à elle pour ne pas me doubler et finir ensemble,  je m’accroche et redouble de détermination pour finir avec elle 🙏🙏🙏
Petite frayeur en voyant les secouristes 🚑 soigner un coureur sur la ligne d’arrivée , une pensée pour lui
J’ai eu BEAUCOUP de plaisirs dans cette sortie,  Rdv pris pour l’année prochaine
A savoir si je souhaite améliorer mon temps sur le 8 ou découvrir le 16 km

Bravo Peggy d’avoir pris ce départ  car  il faut bien commencer par ce petit trail pour découvrir cet univers naturel et magique qu’est le trail !

16  KM / 600 m D+ ( ZINNKOEPFTRAIL) 

 

Fredo : 53 -ème place en 1 h 18 mn

———————————————–

Virginie H : 238 -ème  en  1 h 37 mn

son récit :

J ai participé à mon premier trail à Rouffach pour une distance de 16km à parcourir. 

La particularité de ce trail à été la longueur de la montée. En effet, dès le début et sur plus de 10km j ai fais face à plusieurs montées,  dont une « spéciale » impossible pour moi à faire en courant
Les sensations éprouvées durant ce trail ont été diverses tout au long de la course. J’étais pressée d’arrivée au moment tant attendu de la descente, mais je l ai effectué avec précaution et un peu de retenu afin de ne pas chuter ou me blesser (comme plusieurs coureurs devant moi), surtout sur le bitume. 
Ce que j ai le plus approprié c est la diversité des chemins parcourus (entre village, vignoble, forêt). La course n’a pas du tout été trop longue pour moi, ni monotone. Les conditions météorologiques ce dimanche matin étaient très agréable et favorables à la réussite de cette course.
Pour moi, tous les éléments étaient donc réunis et cette expérience m a donnée envie de continuer dans cette discipline qu’ est le trail et envisager une distance un peu plus longue à l avenir petit à petit . 
Virginie .
Super Virginie ton texte  nous fais ressentir ton bonheur lors de cette épreuve ainsi que l’envie d’aller au delà

————————————————

Michael B  : 124 -ème en 1 h 27 mn

C’était ma deuxième participation à cette course. J’avais fini en septembre dernier, dans la douleur, en 1h41 et avec pas mal de frustration sur ma mauvaise gestion de l’effort. Cette année, je suis parti beaucoup mieux préparé ( merci Pierre!), et motivé à bloc.
En plus, cette année, trail en famille avec Caro et mon beau père ( bisous Laurent)!
Côté course , départ plus contenu et progressif qu’en 2021, de très bonnes sensations sur le parcours, avec plus de facilité dans les côtes (ça pique quand même les mollets) et une descente toujours aussi raide qui sollicite les cuisses et les appuis. Je passe l’arrivée en 1h27m51s en 124e place. Je suis super content de ma course et je m’inscrirai sûrement à l’édition 2023…
 Michael B.
————————————————–
Caroline B  : 296 -ème en 1 h 43 mn .
C’était ma première fois sur le 16km de Rouffach et première course sous les couleurs du cgfm. Je n’ai pas vraiment l’habitude des côtes et j’ai pas mal marché dans les montées. Mais ça m’a permis d’avoir la pêche pour accélérer sur la 2ème partie qui était plus facile. J’ai adoré cette course, les paysages sont magnifiques.
Les entrainements du mercredi (merci Pierre !) et les sorties longues du week-end (merci les copines !) m’ont bien aidée. Une belle course partagée en famille, j’étais contente de retrouver Michaël et mon papa, qui ont également participé, sur la ligne d’arrivée !
Caroline B.

29 KM / 1000D+ (CIRCUIT DES GRANDS CRUS )

Calin   : 183 -ème en 3 h 01 mn


 Sylvain :    213 -ème en 3 h 04 mn

son commentaire  :

« C’était la première fois que courais sur cette distance avec autant de dénivelé donc j’avais un petit peu d’appréhension.
Dès les premières montées avec du dénivelé, j’ai vu que ça serait compliqué de tenir la distance donc j’y ai été mollo.

Les jambes sont revenues vers la fin de course et j’ai pu accélérer de la dernière montée jusqu’au finish.
Par contre, les mollets, genoux ou cuisses ont souffert dans la dernière descente vers Rouffach.
Très content de finir, en plus avec un temps correct et en résumé, une course très chouette avec un temps magnifique et pas mal de forêt sur la partie centrale.« 

Sylvain.

Bravo Sylvain pour cette première car tu as bien compris que c’est le terrain qui décidait de ton allure et ce dès les premières difficultés…et tout de même apprécié les beaux paysages !

————————————————————————–

Muriel B .  243 -ème en 3 h 08 mn

Pour cette première à Rouffach pour ma part, l’organisation a eu la bonne idée de nous prévoir une belle journée pour se dégourdir les gambettes. Cette belle balade, pas si roulante que ça finalement , a été génératrice de plein d’ ondes positives et m’a permis de me rassurer sur mon état de forme, post blessure, sur cette distance.

Et pour finir et récompenser tous ces efforts, un petit massage et une bonne petite bière bien mérités !

A noter une organisation au top

 Muriel  .
—————————————————

Maryline : 443 -ème en 3 h 49 mn

« Je devais prendre le départ du 55km mais mon médecin m’a demandé de revoir à la baisse mes trails.
Je décide de refaire pour la 3ème fois le 29km ! 
Préparation pas simple : Janvier était compliqué niveau émotion, février j’apprends que ma partenaire de crime (Gaëlle) est blessée et ne participera pas à la course. 
Je prends le départ le cœur un peu lourd (ironique pour un cœur trop faible) 
Les premiers km je n’avais vraiment pas envie, j’étais là mais sans ma tête.
Et puis à partir du 8ème je me donne un coup de pied aux fesses ! Non mais j’en ai pas bavé le mercredi soir à l’uha avec Philippe pour  faire n’importe quoi sur ce trail ! Alors zou on se concentre !
                                Les km défilent, le beau temps est
 là, les bénévoles sont sympa donc tout va bien ! 
Les dernières montées arrivent avec des crampes, faut tenir la ligne n’est pas loin. 
Dernière descente et la plus terrible…c’est raide et le corps est fatigué, mais au loin j’entends la musique. 
La ligne est là, le sourire aussi !
Ce n’est pas le chrono du siècle, mais c’est le mien et j’en suis fière ! 
Maintenant faut attaquer la préparation du marathon de New York 😉 « 
Maryline  .
 Chrono du siècle ou pas …. tu l’a fais / refais  et bien fini  !!!
Bravo Maryline !

 

55 km /2200D + (TRAIL DU PETIT BALLON )

5 sur 7 …

Michael F et Gael manquant car déjà dans les starters !

 

Michael F: 55 -ème en 5 h 55 mn ( et 55 s ?)

Grand rendez-vous du début de saison, ça sera l’édition du 5, avec mon cinquième départ sur ce 55km.

Je me place sur l’avant du peloton et prends un départ assez rapide, pour éviter les bouchons sur les petits sentiers des premiers kilomètres. Je lève (légèrement) le pied sur l’ascension du Petit Ballon, avec de bonnes sensations dans l’ensemble. Je m’amuse dans la descente et je cravache (comme les autres) dans la remontée. L’énergie baisse sur les 20 derniers kilomètres, mais je m’accroche au mental pour continuer de bien relancer dans les faux plats de la fin de parcours, en prenant des relais avec d’autres coureurs. Cette année, je vais passer sous les 6 heures. Je boucle mon 5ème 55km du Petit Ballon en 5h55 et une 55ème place! On m’appellera dorénavant Mister 5!

                     

Très content de ma performance quintuplée, j’ai apprécié le parcours revisité, le visage des amis avant de s’élancer et l’accueil de coach Phillipe sur la ligne d’arrivée.

 Michael F .

 Bravo Mister five !superbe 55 -ème place !

——————————————————————-

Gael : 169 -ème en  6 h 48 mn  ( premier trail  au delà de  30 km . )

avec le sourire au sommet ! 

Ses qq mots :

C’était une première pour moi. Je me sentais prêt et je le sentais relativement bien, mais ça ne m’a pas empêché de cogiter les quelques jours qui précédaient l’épreuve. Et maintenant ça y est, c’est passé, je l’ai fait !

Et c’est même passé beaucoup mieux que ce à quoi je m’attendais ,  j’ai beaucoup apprécié l’effort. Je referai d’autres 50. Sur la course en elle-même, je l’ai trouvée plutôt sympa.

le début était très chouette aussi avec de beaux points de vue, jusqu’au Petit Ballon. Mais c’est vrai qu’il restait la partie du milieu beaucoup moins intéressante.

On m’avait dit que la fin était très chiante, mais apparemment le parcours a changé, et j’ai beaucoup aimé la fin : terminer en surplombant Rouffach et en descendant progressivement avec des petits lacets, c’était chouette. 

Gaël.

Bravo Gael pour  cette première sur cette distance !!

bien géré et réussi !!!!super ! 

——————————————————————————

Céline  : 275 -ème en 7 h 20 mn .

et aussi  1 ère dans sa catégorie une belle surprise a l’arrivée !

         

Deuxième participation au Trail du Petit Ballon en moins d’un an! Le sentiment d’ennui que m’a laissé l’édition 2021 a été balayé par un nouveau parcours bien plus intéressant qu’en 2021 mais aussi plus costaud. Moins de chemins forestiers interminables, plus de montées, de descentes, de relances…Bref, 07h20 de pur plaisir!

avec Fred

et Sam que du bonheur au sommet(23 -ème km…)

Sans oublier ces beaux moments de partage avec Gaël, Éric, Michael, Sam, Didier et Frédéric que ce soit sur la ligne de départ, tout au long du parcours ou à l’arrivée en compagnie de Philippe et Muriel, notre fabuleux comité d’accueil. A revivre sans hésiter en 2023 !!

Céline .

 Super Céline qui commence a apprécier les + que 50 km…

Puis Fred / Sam / Didier B . qui terminent ensemble en 7 h 36 mn .

« C’était mon dixième trail du petit ballon. Un trail que je voulais sous le signe du partage et non du chrono.

On a passé un super moment avec Sam mon coéquipier de longue date et Didier que l’on a retrouvé juste avant l’arrivée.

Je suis heureux d’avoir passé la ligne avec eux. C’était un super moment d’émotion.

J’étais aussi content de croiser Céline, Gaël et Eric lors du parcours.

C’est super d’avoir eu une si belle représentation du club sur ce format.

Bravo à toutes et tous. (Beau chrono pour Michaël !)

On se retrouve l’année prochaine pour une onzième petit ballon ? »

Fred .

——————————————————————–

    Sam et Didier B.           

P’tit mot de Sam :

Le trail du petit ballon est pour moi sans contexte le trail qui lance vraiment ma saison de trail. Pour cette année l’édition de lancement était un peu particulier : d’une part c’était pour moi un nouveau parcours beaucoup mieux dessiné que le trajet habituelle et du coup plus agréable est moins « chiant » . D’autre parte c’est une édition qu’on a fait ensemble avec Fred et Didier et ça aussi c’est une autre expérience mais toujours dans le plaisir et le partage. Un parcours assez varié (malgré un début de course avec pas mal de bitume) et une météo clémente. Pas mal de rencontre sur le parcours et beaucoup de bonne humeur. Une entame de saison après le trail terre de feu super agréable et sans masque !!! Prochain rendez-vous le Thur trail  le 10 Avril à Mitzach et en attendant à vos baskets

et de Didier B. :

Nous voila partis tous ensemble et dès le départ tout en douceur.

l’objectif était avec Sam et Fred  : finir ensemble .

Je prend de l’ avance tout naturellement car je savais qu’après le 42 ème km ma moyenne allait baisser .

Les 7 derniers km  furent frustrant pour moi car j’ai eu qq soucis d’estomac en plus de mon rhume et tout cela me ralentissait…

Mais les 2 derniers kms furent un grand moment  car je finis ce trail en compagnie de spécialistes que sont Sam et Fred  !

Merci à eux et à toi Éric

————————————————————

ensuite arrive Eric en 7 h 53 mn

C’était mon douzième Trail du petit Ballon ( mon premier était en 2004  ) dsl Fred… avec tout le respect que je te dois 

Apres toutes ces éditions ,  je peux dire que  cette nouvelle édition du trail du petit Ballon 2022  est la meilleure version que j’ai connue , celle ou  l’on ne  s’ennuie jamais…  mais aussi la plus difficile !Heureusement que  la météo  était  idéale  .

le but était pour moi de bien gérer et d’arriver sans encombre en me disant :     déjà fini ?                     Tout cela m’a permis de me rassurer sur la suite : aller plus loin , au delà de ce que j’ai déjà réalisé .

Eric .

 

Club Grand Fond Mulhouse