Marathon de Barcelone

                      Afficher l’image source
                                     Calin   l’a fait et l’a bien réussi  !
                               et de belle manière .
l’histoire de  son Marathon :
Inscrit initialement pour le marathon de New York me voilà amené à changer mes plans pour Barcelone presqu’au dernier moment.
Je raconte ce « détail » parce que la renommée de la course américaine me mettait une certaine pression, une certaine appréhension … et ce d’autant que je n’avais jamais couru cette distance.
Bizarrement, tout ça avait presque disparu avec Barcelone….
Comme si elle s’était transformée par enchantement en énergie positive !
Et y avait de quoi être positif.Afficher l’image source  Une préparation assez sérieuse accompagnée par le club. Je remercie l’encadrement et  en particulier Philippe qui m’a prodigué de précieux conseils.
Je reconnais que je ne les ai pas tous rigoureusement suivi, notamment le rythme de 5min/km lors des sorties longues. Je tournais plutôt autour de 4,30…
Lorsqu’on me demande à l’inscription le temps estimé, j’indique donc 3h15-3h30…
Me voici « le grand jour »… la pression remonte un peu mais est noyée par l’ambiance : la sono crachait des musiques rythmées et les animateurs de l’ évènement hurlaient des encouragements… (vidéo)
La grande place d’Espagne était noire de monde : environ 15000 participants et autant ou plus encore de non coureurs, spectateurs…
Le temps est frais mais pas froid et le soleil pas loin.
Dans le SAS de départ je cherche sans succès Antony et un autre copain que je connais.
C est le départ : Je me sens bien, aucun signe des tendinites qui étaient apparues 1 mois avant…
Je ne regarde pas trop la montre et j essaye de me faufiler entre les coureurs sur les 2 ou 3 premiers km….
Après 4km environ je rattrape les lièvresAfficher l’image source Afficher l’image sourceAfficher l’image sourcede 3h15 que je dépasse peu après et que je ne reverrai pas.
Il y a maintenant plus d’espace et je me concentre sur la course mais aussi sur les spectateurs qui sont formidables et qui vous portaient à coups de « vamos, vamos….!»Afficher l’image sourceAfficher l’image sourceAfficher l’image source
Je leur répondais souvent en les applaudissant à mon tour.
Je n’avais pas « étudié » le parcours pour avoir des repères mais je me souviens être passé a côté de la majestueuse Sagrada Familia et du tout aussi majestueux stade Campenou.
Arrivé au niveau du semi marathon, le temps était affiché : 1h28 pour moi soit le même chrono que mon dernier semi de Colmar fin septembre.
Cela m’a rassuré et même boosté mais en même temps je me suis dit : c’est maintenant que le marathon commence véritablement!
Mais je me sentais toujours bien et j arrivais à avaler les km comme porté par les spectateurs toujours aussi nombreux et bruyants.Afficher l’image sourceAfficher l’image sourceAfficher l’image source
Je me souviens aussi croisé le lièvre Afficher l’image source des 2h45 sur un long boulevard que l’ on devait remonter puis redescendre… Ça m a donné un court instant l espoir de les rattraper mais je me suis rendu compte qu’ils étaient bien trop loin.
Mais pendant ce temps de réflexion et d espoirs je maintenais l ‘allure et me voilà au 38 -ème km….
L’ ambiance était telle que même sans montre ou affichages on pourrait se rendre compte que l’arrivée n est pas loin…
Je regarde la montre et un autre espoir semble plausible : finir sous 3h !
Finalement je ne sais pas si j avais encore les ressources nécessaires pour augmenter l allure… depuis le 30eme km environ on voyait de plus en plus de personnes marcher ou blessées…Afficher l’image sourceAfficher l’image source
Je prends la décision de de ne pas « forcer » mais de maintenir l’ allure.
Le tapis bleu est en vue : une dernière légère accélération et je franchis la ligne d arrivée !
Je finis donc dans de bonnes conditions en 3h01mn32s qui me classe honorablement : 736eme et 39eme dans ma catégorie.
                  Afficher l’image source
En conclusion, une belle course que je recommande tant pour le lieu que pour l ambiance.
En me relisant quelques jours plus tard je me rends compte de la grande place du « mental » dans mon ressenti de cette aventure.
Mes motivations étaient aussi bien sportives que personnelles et j y ai pris du plaisir lors de cette épreuve contre le chrono et contre moi même  
 Bravo Calin

Les foulées du Souvenir

 

 Une épreuve  2 distances 5 CGFM .

sur 27 km   :

Didier B.

55 -ème  en 2 h 53 et une jolie 2 -ème place dans sa catégorie.

      

    Après un départ assez prudent  sur une longue montée sur du bitume  me voici parti pour un peu moins de 3 heures de course…

A mi- course je suis 65 -ème je ne faiblis pas !

 et sur la deuxième partie du trail je regagne des places précieuses qui m’ont  permis d’améliorer mon classement final  au trophée des Vosges 2021.

                           

et sur le 9 km  :

Fredo  : 49 -ème  en 54 mn et 30 s et aussi une belle 3 -ème place dans sa catégorie

Pour qui  c’était également histoire de boucler le trophée des Vosges car cela  a été une galère pour le finir cette année !

Fredo

Maryline : 182 -ème  en 1 h 18 mn

« C’était la reprise d’un dossard en trail depuis mars 2020 et les grands crus ! Et ben…. Quelle reprise trail !

Ça grimpait dès les premiers mètres, le cœur s’est un peu emballé alors il fallait calmer tout ça (pour une fois j’ai écouté mon cardiologue !) et rien de tel qu’une belle et longue descente  (petit bonheur) avant une longue montée à nouveau…

Parcours technique, et faut sacrément bosser les montées, surtout sur la fin !   

la preuve….en image !

C’était un beau trail et même si mon visage sur la photo montre une belle difficulté en haut de la montée je passe la ligne, en 1h16 sur ma montre, avec le sourire (sporkrono préfère me donner 1h18… Les vilains) « 

Maryline .

et moins d’ une minute plus loin…..

 Lisa  a la 188 -ème place .

« Un petit retour sur les foulées du Souvenir 2021 d’Orbey. Partie pour faire le 27km j’ai finalement rebroussé chemin par manque d’entrainements ces dernières semaines et face à un emploi du temps chargé et incompatible. C’est donc sur le 9.5 km 390d+ annoncé (et oui pas de distance intermédiaire autour de 18-20km) que je décide de m’élancer pour profiter des magnifiques paysages et m’aérer… C’était sans compter sur un magnifique temps de Novembre composé de brouillard, de crachin et froid vosgiens, de feuilles mortes et glissantes, de cailloux humides…, digne des crêtes vosgiennes 2021.

A croire que je suis abonnée à ces temps splendides en course. Une superbe course et une superbe ambiance avec un soutien des supporters et entre tous les coureurs, surtout quand on comprend ….  que la course est inversée : on commence par tout descendre et ce n’est qu’à 3-4 km de la fin que tout le D+ est avalé !!!

D’ailleurs , ce n’est pas 390 mais plus 450 D+ sur 9.5km que nous avons parcouru en mémoire… et dire qu’ils parcourraient ça en tenue de soldats …

Lisa

au tour de Sylvie K.  

200 -ème  en 1 h 21 et une super 3 -ème place dans sa catégorie ! 

Inscrite sur 9,5 km. Beau parcours mais difficile à aborder. Les 5 premiers kilomètres se déroulent à peu près facilement même s ‘il faut être vigilant. En effet les feuilles mortes peuvent cacher les pièges des sentiers… racines, pierres. De plus l’ humidité a rendu le terrain glissant. 2 chutes de filles devant moi m ont appelé à la prudence.

Puis après les 5 km l’essentiel du dénivelé jusqu’à la fin du parcours soit 470 m de D+. Raide. J ‘interpelle le photographe qui attend tous les coureurs en haut de la pente en lui disant que c’est trop dur… il me dit que tout le monde dit ça et que l année suivante tout le monde reviendra pour se faire prendre en photo. J éclate de rire cf la photo… il n a pas tort😂 .

Sylvie K.

Bonus  : sourire avec Lisa .

Prochain article  :

Wittelsheim   ( 10 km st Barbe )+ surprise .. ou pas

 

 

 

Courses de Colmar 2021

 

Dimanche 7 Novembre 2021  : une énième  édition des courses DNA de Colmar

Quelques membres CGFM  y était , 3 sur le 10 km et 2 sur le 5 km .

commençons  par le 10  km  : 

( précision : 2 départs pour ce 10 km  mais un seul classement final .)

Thierry M .  en 41 mn 16 s

Je me suis décidé en dernières minutes pour avoir loupé l’entrainement du mercredi en club 😁. Finalement il fallait juste faire sous les 45’ qui est le temps limite . Je me suis surpris je passe les 5 km en 20’ , et termine les 10 km en 41’16 . Il y a de la progression ….

on va pouvoir remettre ça à Wittelsheim !! .

Thierry  M .

 

puis Tristan  qui réalise un temps de 43 mn 20 s

J’arrive sur ma course fétiche, celle qui m’a toujours permis de battre mes records. Je reste sur 47’08 en 2019…
L’objectif est clair : descendre sous les 45 minutes ce dont je rêve
depuis mes débuts en running en 2015 !
  J’arrive au départ de la course populaire 5 minutes avant le départ et mauvaises surprises :
Je serai très mal placé au départ et en plus la route du départ est en travaux donc étroite !
Dès le départ je dépasse beaucoup de monde pour essayer de rattraper le meneur d’allure 45 minutes, chose faite après 1km

Ma montre déconne et je ne connais donc pas mon rythme réel, je décide de me fier à mes sensations et je dépasse le meneur d’allure.
Je reprends les coureurs devant moi petit à petit et j’entame une belle remontée (la course populaire étant réservée a ceux n’ayant pas encore validé un chrono sous les 45).

Je passe la mi course en 21’30, mon deuxième meilleur chrono sur 5km, les sensations sont excellentes mais j’ai une appréhension pour la suite : vais-je réussir à garder l’allure ? 

J’ai un petit coup de moins bien au 7me km et pourtant… j’ai accéléré puisque ce km est avalé en 4 minutes. Je prends conscience que mon objectif sera atteint, désormais on va essayer de terminer fort !

Je continue de dépasser des coureurs et je regarde ma montre au 9me km : 39’00 !
Désormais l’objectif est de faire un bon dernier km pour aller chercher un gros chrono !

A 500m de la ligne je déclenche une grosse accélération et je gagne encore 5 places.
Je coupe la ligne le chrono officiel indique 43’18 mais mon chrono réel est de 43’08 (étant parti loin dans le peloton !).

J’ai encore du mal à réaliser ! Je savais que j’étais capable de descendre sous les 45 mais je n’ai jamais imaginé être capable de terminer dans les 43 minutes !
Cela fait 4 minutes de gagnées en 2 ans sur le même parcours et 2 minutes de mieux que mon record « officieux » a l’entraînement !
Je précise : sans chaussures carbone !           

Je reviendrai l’année prochaine pour la course des as cette fois ci mais d’abord : rendez vous a Wittelsheim pour la Sainte Barbe !

 

et Matthieu V . 47 mn 14 s 

sans commentaire …  ( pour l’instant . )

 

Sur le 5 km : 

 2 participantes CGFM pas du tout pour le chrono mais pour chacune une bonne cause

Muriel B. 

La course DNA de Colmar, l’occasion pour moi de courir 5 kms pour une cause qui me tient à cœur et en compagnie d’une amie, la Présidente de l’association « Vivre avec Parkinson ».

Chouette moment sans aucun objectif de chrono,

juste un plaisir partagé ! C’est ensemble que nous avons pris le départ et c’est ensemble que nous avons franchi la ligne d’arrivée. C’est aussi ça la course à pieds, la solidarité, l’entraide et la joie de partager sa passion.

Pour moi également l’occasion de remettre un dossard après 8 mois d’arrêt du fait d’une blessure. Autant vous dire qu’aujourd’hui chaque kilomètre parcouru sans douleur est déjà une petite victoire …

Muriel .

et Fabienne G.

« AU-DELA DU HANDICAP »

5 et 10 km au programme…Pas vraiment ma tasse de thé. Mais, ce jour-là, l’objectif était bien autre : Accompagner mon fiston sur sa première vraie course de grands !

Faire fi de son niveau , de son handicap. Aujourd’hui, il a sa place, au milieu de tous ces coureurs.

Je voulais qu’il goûte au plaisir de l’effort, à cette joie d’être applaudi, à ce partage de sourires.

A être le temps d’un instant « comme tout le monde ».

Et, il le fut ! 38 minutes de sourires, de bonheur de fierté. Passer la ligne, la tête haute.

Et bien avant le vélo-balai :)))

                                                        Bravo, mon grand ! 

Bravo à tous ceux qui bravent leur différence , jouent des coudes pour gagner leur place.

Et, à nous coureurs de tous niveau , de les aider et les accompagner dans ce combat  .

Fabienne .


Quelque soit la  cause ….  il y a toujours  une bonne raison pour courir .

Thur Trail 24 / 10 / 2021 .

Apres l’episode Gmtu ….

 

revoici les trails  !

avec pour commencer  :
Le  Thur Trail avec ses 4 distances et ses sentiers ,  paysages magnifiques !

Pour celles/ ceux qui veulent aller plus haut … et profiter de jolis paysages , c’était l’occasion  mais cette fois ci avec une température négative au départ puis un magnifique soleil  pour tout le monde !

6 courageux membres du club y étaient .

Mathieu C. / Fred / Céline  sur le 48 , 4 km

Erwan , Eric , Michel F . sur le 27 , 4 km

 

LES 3 VALLONS :    48,4 km /D+ 2350 m 

 Mathieu C .  39 -ème en 5 h 58 mn

Par un beau dimanche matin, certes un peu frais,

ce fut très agréable. J’ai fait une partie du parcours avec Fred et Sylvain

           

tout en discutant, puis lors d’une pause câline de Sylvain (dopage émotionnel avec sa femme), j’ai pris un peu de distance et je me suis retrouvé avec la 3ème et la 2ème féminine avec qui je faisais le yo-yo jusqu’à la fin de la course . J’ai apprécié les quelques beaux singles le long de la course, les paysages étaient magnifiques.

vue sur la vallée d’en face et le Grand Ballon

Conclusion c’est vraiment une très belle course ou j’ai pris beaucoup de plaisir et que je referai certainement l’année prochaine.

Mathieu .

Fred : 59 -ème en 6 h 28 mn

« C’est une chance d’avoir eu la météo avec nous. On a pu profiter des magnifiques paysages d’automne sous un soleil resplendissant. Il y a des choses à redire sur le parcours mais je ne veux garder que le meilleur : bonne ambiance (avec les amis du CGFM et les bénévoles très sympas tout au long du parcours) et une course en duo (dans la douleur et aussi dans le partage des émotions) avec Sylvain mon pote d’aventures.

   

A l’arrivée, la dégustation d’une bonne bière artisanale sous le soleil nous a permis de clôturer parfaitement cette belle journée. »Fred .

et Céline  75 -ème en 6 h 59 mn  et une belle première place dans sa catégorie !

son récit :

Pour mon 3eme Trail de l’année après Le pays de Welches et Le petit Ballon, j’ai choisi le Thur Trail Les 3 Vallons : 48km de bonheur entre lever de soleil magnifique sur les Vosges, paysages superbes aux couleurs automnales,

      

et chemins très variés, dénivelé bien costaud (pour moi, le plus physique des 3 trails) et vaches à gogo de toutes les couleurs 😀.
J’ai pris beaucoup de plaisir dans ce Trail .  A refaire.
Et quel bonheur de voir au départ et à l’arrivée des visages connus : Erwan, Mathieu, Michel, Fred éric et autres connaissances du MoR.

     

Merci à vous pour ces échanges bienveillants d’avant et après course .

Céline .

bravo Céline !

Le Rossberg :  27,4 km /D+ 1100 m

( voir + pour ceux qui s’égarent).

Erwan 106 -ème  3 h 43mn

Des conditions idéales, un chemin agréable de bout en bout, roulant (presque) partout (faut pas exagérer : la montée finale du Rossberg, je ne l’ai pas faite en courant ) , et une ambiance détendue si caractéristique des courses de taille moyenne (nous étions à peine 150 au départ du 27 je crois). Bref, de très bonnes sensations sur un chemin qui est sans doute l’un des plus beaux de la région.

D’ailleurs, quand on aime, on ne compte pas  , j’ai donc, volontairement, décidé au milieu du parcours, de faire 2 km de plus avec 200 de dénivelé +, comme ça, pour le plaisir. (!)

la pose après une arrivée ensemble

 

 Eric 107 -ème  3 h 43 et 1 centième

en  2020 , avec une météo froide et pluvieuse   je m’étais lancé sur le 48 km pour le découvrir .. bof pas terrible  car temps pourri  et une partie trop monotone  a mon gout sur le milieux du parcours  ou malgré tout j’ai terminé a une première place dans ma catégorie …                      

 Donc j’ai préféré refaire le Rossberg ou l’on ne s’ennuie jamais !

Cette année pas de pluie mais une température proche de zéro au départ puis un magnifique soleil pour la suite , super temps pour la vue !

         

Erwan et moi étions jamais loin l’un de l’autre du début a la fin  , et je pense même l ‘avoir entrainé , avec d’autres traileurs…a faire 2 km sup et le dénivelé qui va bien avec pas grave ça ! que du bonheur en + 

et malgré tout ça  j’obtiens une 2 place dans sa catégorie

       a  moins d’une minute de la première place.. si j’avais su .. me serais pas perdu

Eric .

Michel F. 128 -ème 3 h 52 mn

Deuxième course de l’année pour moi, avec pour objectif cette fois-ci d’accompagner un ami sur son premier Trail .

Tous les ingrédients étaient en place pour passer un très bon moment, soleil , panorama avec vue sur les Alpes

,etc… un pur bonheur. Mon ami a commencé à rentrer dans le dur au dixième kilo , j’ai joué de tous les arguments pour le motiver à finir .


Chose faite mais pas sans mal pour le futur traileur. 💪

 
Sortie à recommander !!!

Eric..la prochaine fois je te prêterai ma boussole 😂.

Michel F .

 

Giro Trail 2021

 

et pendant ce  temps la ….a la même date …dans une autre vallée  avait  lieu le :

                            le Giro trail ( 24 / 10 / 2021 )

( petite sœur du Belfortrail  )

       

Au départ de Giromagny, le parcours rejoint le village de Lepuix en s’élevant à l’Ordon Verrier et va jusqu’à Malvaux, puis monte par les cascades à La Chaumière (ravito, km 15).

Le tracé s’élève ensuite La Vierge du Wissgrut, où vous pourrez profiter de la vue sur les Alpes.

Puis vous emprunterez prairies bien douces et forêt moelleuse pour redescendre vers Giromagny par Le Chantoiseau et le sommet du Mont-Jean pour y quérir applaudissements bien mérités .

Un seul et unique représentant Cgfm  y était  : Rodolphe  .

Superbe trail… pour moi la référence en terme de parcours et d’organisation
Pour résumer je me prépare depuis 6 mois sachant qu’entre le boulot les enfants et les bobos il devient difficile d’être au top le jour j….
Bref j’ai toutefois réussi à être présent à trois sessions d’entraînement avec Pierre afin de travailler les fondamentaux…
Un grand merci à lui pour la qualité de son encadrement qui m’a permis de gérer cette course dans les meilleurs disposition.
Récapitulatif de mon Girotrail
Pour une fois pas de pluie pas de boue mais 1 degré au départ… sachant que sa grimpe à plus de 1000 mètres ça promets.
Départ tranquille… trop tranquille je me retrouve bloqué dans les premiers goulet d’étranglement.
puis  ça relance et la que du bonheur…quel parcours.
Un trail un vrai 😃 passage technique et souffrance garantie à chaque kilomètres (pour un vieux comme moi)
Donc après plus de trois heures de bonheur et une forme olympique je repars 16e de ma catégorie…
 Rodolphe .

 

Grand Mulhouse Trail Urbain 2021  » l’Hommage a Gégé »

Une édition vraiment spéciale cette année 2021  , une édition  « Hommage » à un être cher qui nous a quitté si brutalement  .

 

Oui Gerard nous a quitté mais son esprit  était bien la  lors de son   7 -ème  GMTU .

Il était même partout …

au depart

  

la en bas des fameux escaliers …

ou ici dans la montée Ambroise Paré

( avec Michael , nouvelle génération ultra trail …)

 

        Et vous attendait même a l’arrivée !!!!!

Mais aussi sur certains t shirt  !

Zahia , ex Cgfm  et Seb .

et sur un velo  :

avec un ami proche .

Voici maintenant le temps du classement Cgfm du jour :

 

rdv a l’arrivée !

 

20 eme Frank en 52 mn 04 s !

superbe belle 20 eme place scratch  !!!

Bravo Franck

son commentaire :

 au départ de ce trail urbain  je me sentais bien car j’avais un bon entrainement , mais comme d’habitude je suis parti trop vite !      Finalement  pendant la course  , j’ai réussi a maintenir un bon rythme et même jusqu’aux  escaliers que j’ai bien maitrisés .. ensuite j’ai perdu un peu de jus dans les 3 derniers km  mais bien terminé  .

Cette course m’a vraiment plu avec une très belle ambiance !!              Merci Bernard .

Franck

35 eme  Laurent :   53 mn 37 s

Pour moi je suis content de ma performance du général vu mon unique entrainement du mercredi soir avec vous.

La montée Ambroise parée chronométrée en 44’ et 10eme place reste pour ma part très bien je pensais faire moins bien, un merci pour cette idée de notre président Bernard.

une belle 35 eme place !

Les escaliers de Brunstatt sont trop bien ,j’adore.

Laurent .

Bravo Laurent

83 eme Calin   : 57 mn 23 s

passera t’il ?

86  eme Marie : 57 mn 53 s

« Quelle émotion sur la ligne de départ…toutes ces personnes réunies pour rendre hommage à GG…avec Sophie Schoenig nous avons les larmes aux yeux…
Pendant toute la course il fut dans mes pensées, j’ai couru pour lui, cette course elle est pour toi GG !
Tant d’émotion également sur tout le parcours, tant d’encouragements, avec des amis à GG présents tout le long…
BRAVO à Bernard Hoffmann et à tous les bénévoles, sans vous cette course n’aurait pas eu lieu:) GG serait tellement fier de vous !
Quelle magnifique famille que le CGFM « 

                                           

    

1 ere place dans sa categorie   !!!

Super Marie .

93 eme Seb  57 mn 53 s

 

 96 eme Thierry M 57 mn 58 s

Son petit récit de la course :

Je suis arrivé dans le club après le GTMU de 2019 et revenir en 2021 pour rendre hommage à Gégé est la moindre des choses !
Après mes derniers entraînements je me disait que terminer en moins d’une heure était pas si mal . C’est un réel plaisir de courir à la maison et d’être encourager à chaque coin de rue >>encore merci à tous 👌
La course à bien commencé et arrivé en haut des escaliers dans les 50 e était plutôt inespéré , mais bon en haut des marches raides je n’ai pas retrouvé ma foulée enfin surtout mon souffle 😅 . Le reste était plus facile à part les 13% d’Ambroise Parée pour terminer 96 e en 57’58 , et 7e de ma catégorie .

 

Thierry .

108 eme Jérôme : 59 mn

Je fais assez peu de courses dans l’année mais le GMTU faisait partie de mon programme.                                                                                                                  Je me suis d’ailleurs inscrit dans les premiers et j’ai hérité du dossard numéro 13. Porte bonheur ? Porte malheur ?                                                        De plus, pour moi, comme pour toute celles et ceux qui ont eu la chance de côtoyer Gégé, cette 7ème édition était évidemment particulière.             Personnellement, j’avais la gnaque, une réelle envie de bien faire.           Suite à la reco organisée par le club en Septembre, j’ai décidé de refaire le parcours les weekends suivants. C’était ma sortie du dimanche matin. Cela m’a permis d’apprivoiser le parcours. Et les séances de VMA avec Philippe les mercredis soir ont fait le reste. Je suis donc arrivé sur la ligne de départ le 03 au matin, bien dans ma tête et bien dans mes baskets. 

Je me suis fait violence pour partir vite, jusqu’aux marches de Brunstatt. Et à partir de là j’ai essayé de garder un bon rythme, mais sans me cramer. Micka a d’ailleurs trouvé que j’avais trop le sourire en haut d’Ambroise Paré et en a déduit que je n’allais pas assez vite 🙂 Quel plaisir en tout cas de croiser les têtes familières du CGFM tout au long du parcours, de Sophie rue du Sauvage jusqu’à Céline au niveau du square Steinbach. Que ces encouragements font du bien !! 

Au final, je tape dans la main de Bernard place de la Réunion et passe la ligne d’arrivée en 59 minutes pile-poil. 

        

Je suis vraiment ravi d’être passé sous la barre des 1h. Une très belle expérience. 

Jérôme .

160 eme Sylvain 1h 01 mn 34s

       

 

182 eme Chantal  1 h 02 mn 44 s

 

superbe 1 place dans sa catégorie ! Bravo Chantal

 

193 eme Abdelah :  1 h 02 mn 44s

 

 

 215 eme Audrey : 1 h 05 mn 14 s 

Un super dimanche d’automne pour me lancer pour la première fois à l’assaut du GMTU !
Que de belles sensations !  Une fois le départ donné, c’est partie, les gambettes nous entraînent avec rythme dans Mulhouse, puis, déjà les marches des escaliers attendent qu’on les gravissent. Entre chemins de forêt, passerelles, petites ruelles escarpées, la ligne d’arrivée pointe le bout de son nez. Mais pour y arriver, il nous faut encore monter majestueusement les marches de l’hôtel de ville, pour les redescendre aussitôt. Enfin la ligne d’arrivée avec un public sympathique et chaleureux.  
Tout le long du parcours, nous sommes encouragés par les spectateurs, les riverains, les passants, et même des musiciens. 
En somme une matinée riche en émotions, en sourire,  en solidarité, en partage ! 
Il n’y a plus qu’à prendre sa bière et à trinquer en faisant un clin d’œil à notre Gégé qui était présent, avec nous, en ce dimanche matin, dans nos cœurs et tout au long du parcours.  

Audrey .

238 eme Patrick : 1 h 06 mn 02 s

   

Patrick, 55 ans,  au club depuis cet été après une longue pause  suite à une vilaine blessure (15 ans).

C’est ma première  participation à ce beau grand trail urbain de Mulhouse : bien parti au début  (premier kilomètre 4mn50 un peu vite), mais j’étais  bien ; je vais peut-être le payer plus tard, on verra.

J’arrive un peu avant les escaliers, je me dis de ralentir  afin d’aborder  cette difficulté  que j.ai parcourue  2 fois une semaine avant.

J’étais bien dans les montés , mais dans la deuxième  partie  des escaliers, un  bouchon  m’oblige à m’arrêter et  à terminer en marchant. Après cette première difficulté passée, je me  prépare pour la montée à Gégé. Avant cela, je pense à m’alimenter.   Ouf ….à la moitié,  je marche ( je comprend pourquoi Gégé l’aimait bien).

2 ème difficulté  passée, j’arrive  au Belvédère : que de la descente avec du monde pour m’encourager, parcours du Rebberg  magnifique , que j’ai découvert lors de la reco du trail avec le club du CGFM.

Je file  vers l’arrivée :  montée des marches de l’hôtel de ville 2 par 2, très bien, avec les encouragement de la foule ;  je franchis la ligne fier  de ma course  et me donne rdv l’année  prochaine  pour faire mieux que 1h 06 mn.

Merci à tous ces bénévoles  le long du parcours.

Gégé je reviendrai  l’année  prochaine dans ta montée  rue Ambroise Paré.

Merci merci   

Patrick Burtin

250 eme Jacques : 1 h 06 mn 43 s 

 251 eme  Coralie 1 h 06 mn 43 s

   Avec Mélanie sur ses talons dans les escaliers..

Sur la ligne de départ, beaucoup d’émotions à l’évocation de Gégé et c’est donc le cœur serré que le départ se fait. Première difficulté les escaliers qui coupe un peu le souffle… puis arrive Ambroise paré où je repense aux entraînements de coach Philippe et brave la montée. J’y retrouve mon mari et nous continuons la course ensemble. Le plus dur est fait mais je perds du temps dans la descente en forêt et me fait devancer par Jacques. Je le récupère en montée et nous finissons le parcours au coude à coude.

Nous franchissons la ligne d’arrivée ensemble, Jacques, mon mari et moi.
J’améliore mon temps de 5 min par rapport à ma première participation en 2019 et finis 8ème féminine dans la montée de Gégé.

J’adresse tous mes remerciements à Bernard notre super président pour cette organisation au top, à tous les bénévoles du club qui m’ont encouragé sur le parcours, à coach Philippe pour ces entraînements et surtout à notre cher Gégé le « papa de course » d’une super team #teamGégé 🖤

     

  concentrée sur l’arrivée !

 

266 eme Mélanie :1 h 07 mn 27 s

         

 

296 eme Fadma : 1 h 08 mn 38 s  

  1 ere dans sa catégorie

             

  Bravo Fadma !!!

 

302 eme Martial 1 h 09 mn  13 s 

dossard 116 .

308 eme Christine W : 1 h 09 mn 22s

Bienvenue au Cgfm !

« Très belle course. Un grand merci à tous les adhérents de l’Entente pour leur soutien et leurs encouragements tout au long de ce magnifique parcours. Merci également aux coachs pour leurs précieux conseils qui me permettent de progresser. Bravo également aux organisateurs pour leur investissement, et pour le bel hommage rendu à Gégé. A bientôt pour de nouvelles aventures sportives. »

 

Christine  vole vers l’arrivée !

Christine W.

316 eme Julian : 1 h 09 mn 57 s 

Les bras au ciel !

      bis…

 

327 eme Stéphane :1 h 10 mn 38 s

  

                     

 

335 eme Frédérique  :1 h 11 mn 01

   

 

que des 1 ( 1 h 11mn 01 s) et toujours le sourire !!!

 

348  eme Rodolphe  : 1 h 12 mn 20 s  .

Petit retour de ce dimanche matin :
Tout d’abord une grande pensée pour Gérard et je l’avoue un moment de grande émotion pour moi au moment de l’hommage qui lui a été fait par tous les coureurs avant le départ.
Le trail urbain c’est pas ce que je préfère ! Trop de goudron… mais courir près de chez moi avec les copains du club ça c’est vraiment sympa !
Et je ne vous dit pas le plaisir de croiser tout au long du parcours tous nos bénévoles dont les encouragements m’ont fait oublié un mal de dos handicapant.

J’ai ainsi rejoins les escaliers de l’hôtel de Ville où mes proches m’attendais afin de finir cette épreuve avec le sourire et une pensée pour Gérard.

Rodolphe .
374 eme Yasmina : 1 h 13 mn 10 s
           
                  
                  Je n’étais au départ pas très motivée pour m’inscrire. La preuve, j’avais le dossard 619 ! Et le dernier était le 620. Et comme à chaque fois, je ne l’ai pas regretté. Ces 2 dernières années furent plus que compliquées pour s’entraîner régulièrement et progresser. J’étais partie en me disant que j’allais souffrir, que je manquais d’entraînement. Finalement, à ma grande surprise, tout s’est plutôt bien passé. La météo était favorable, l’organisation parfaite et le public bienveillant et encourageant. J’étais partie prudemment. Il fallait arriver au pied des escaliers avec encore des réserves. Je me sentais bien. Et là, on se serait cru un samedi de grand départ en vacances au péage de Saint Arnould : le bouchon ! A l’arrêt et contrainte de monter les marches au pas. Le plus dur c’est l’enchaînement avec la pente. Mais heureusement des membres du club se trouvaient sur cette portion et nous ont bien encouragés. Autre belle surprise rue Ambroise Parée, on nous a chronométré ! Arrivée au Zoo, le plus dur était passé. Plus qu’une longue descente jusqu’à l’arrivée. Encore un petit sprint après les escaliers de l’hôtel de ville et me voilà franchissant la ligne avec un chrono encourageant pour moi. Un grand merci à tous les membres et bénévoles qui ont organisé et encadré cette belle course. Mes pensées vont aussi vers Gérard. Rip ! Vivement l’an prochain !       
                 
 387 eme Clara  : 1 h 13 mn 56 s 
395 eme Estelle Z : 1 h 14 mn 30 s
               
                   
 400 eme Camille : 1 h 14 mn 50 s
                 
429 eme Martine D : 1 h 16mn 22 s
                         
435 eme Benedicte C.  : 1 h 16 mn 54 s
 Bienvenue au Cgfm  !
Je me suis inscrite en même temps au club qu’au Trail Urbain et j’ai vraiment adoré !!
       
              Le parcours était fabuleux, j’étais surprise par les beaux passages nature hors de la ville.
Je me suis inscrite en club car un peu de mal à retrouver plaisir dans la course à pied. Ce Trail urbain est la première course où j’ai repris plaisir à courir.                        
    Benedicte.
 449 eme Muriel R. 1 h 17 mn 44 s
                                     
475 eme Christelle : 1 h 19 mn 30 s 
                           
482 eme Sébastien W .  : 1 h 20 mn 5 s
 Bienvenue au Cgfm   !
503 eme Lisa : 1 h 21 mn 55s
« Un énorme et grand merci pour ce GMTU Bernard et surtout pour tout ton engagement et ton dévouement dans cette organisation mais aussi au quotidien et dans la vie du CGFM. MERCIIIII vraiment pour tout et pour nous faire vivre de si beaux moments. 😘😘😘 Gégé est fière c’est sûr.
Merci également aux bénévoles pour leurs dévouements, leurs soutiens et leurs motivations pour l’organisation ainsi que le bon déroulement de cet événement.
                 Ambroise Paré….  
Le parcours au top bien varié et bien corsé, même si on le connait et qu’on l’a déjà fait et refait. La présence de musiciens donne du baume au cœur et remotive. De même que la présence des irréductibles du CGMF sur tout le parcours. Qu’est-ce que ça fait du bien de vous avoir tous vous partout. Merci à tous et à Philippe et Mickael au-dessus de cette montée Amboise Paré que je continue de maudire à chaque fois.
A très vite pour de nouvelles aventures »
Lisa .
 507 eme Estelle B. 1 h 22 mn 07 s 
                                                           
533 eme Peggy : 1 h 24 mn 42 s 
Bienvenue au Cgfm  !
                  

Mon 1er GMTU !!

Pas eu le temps de faire de reconnaissance donc ce fut une très belle découverte .                                                                                                                        Une course très plaisante avec une météo agréable .                                 Départ avec un petit groupe de 5 personnes que nous avons maintenu durant toute la course   !                                                                                                      De bonnes sensations malgré une très mauvaise nuit …….                               En fin de course je suis ravie de mon chrono 😉

Hâte de la refaire !!!

Peggy .

536 eme Christelle L . 1 h 24 mn 56 s   

545 eme Anne M . 1 h 25 mn 43 s
J’ai géré ma course au mieux pour me faire plaisir, même si c’etait plus compliqué qu’à la reco !! Au GMTU en plus d’une bonne météo, on était porté par une super ambiance…. Nos pensées allaient forcément à Gégé, ce n’était pas mon coach mais il a fait du CGFM un club convivial alliant motivation et goût de l’effort !! Il a créé le GMTU et grâce à Bernard on a tous pu lui rendre hommage !
                      son arrivée.
581eme Martine  H . 1 h 29 mn .
C’était une super course Daniel Weiss à vélo avec la photo de Gégé qui nous accompagnait Ce bel hommage des coureurs au départ Une météo parfaite Une nouvelle portion à l’approche du zoo Une très belle course très roulante après l’épreuve des escaliers et la montée de la rue de damberg . 
                       

Bravo a tout ces concurrents CGFM !!!

********************************************************************

Un grand Bravo  et merci a Bernard pour avoir pris la relève de cette belle épreuve qu’est le GMTU et ainsi honorer la mémoire de Gerard de la plus belle  manière qu’il soit .

Le tout avec énormément  d’émotions !!!

           Avec en plus des animations  qui ont ravis les coureurs lors de cette édition

                                  en ville….

Bernard a réussi a rendre cette épreuve  encore plus belle .

                    le boss                 

Un grand merci  maintenant  a tout ceux qui ont participés de près ou de loin au bon déroulement de cette épreuve :

les bénévoles  qui sans eux rien de tout cela serait possible !

que ce soit  a l’accueil et aux dossards …

ou sur le terrain…mise en place départ / arrivée ,  signaleurs

au ravitaillement également !

il y avait du CGFM partout !

 

Merci également a Emilie  pour sa prestation au micro !!!
             
  Une matinée qui restera gravée dans ma tête et dans mon cœur. Une matinée forte en émotions, très spéciale, même si je ne l’ai pas, cette fois, passée baskets aux pieds et dossard autour de la taille mais toute aussi intense. Derrière le micro, j’ai pu croiser et retrouver des visages familiers que je n’avais pas croisé depuis longtemps, échanger quelques mots, rigoler avec les Dunes d’Espoir et Mélodie, notre pilote du jour, et vivre, aussi, leur arrivée de l’extérieur, avec, une nouvelle fois, ces quelques larmes qui arrivent toutes seules, sans crier gare. Une matinée hommage aussi et surtout, avec une pensée de tous les instants pour notre Gégé qui, je suis sûre, était avec nous ces quelques heures.
Émilie
             ainsi qu’a Laura pour ces innombrables photos !!!
                 
Passer la matinée du 3 octobre avec mon objectif en main tout en étant dans l’environnement de la course, c’était le pied. C’était émouvant de photographier tous ces visages familiers dans ce contexte. Les inconnus ont aussi pris le temps de me sourire dans l’effort… J’ai vraiment pris une vague de bonheur et ça m’a donné envie de réitérer l’expérience !  Bien sûr j’aime aussi faire partie des coureurs mais la photo est une de mes autres passions alors c’est plutôt plaisant d’alterner ! 
 Laura
***********************************************************************
La course a pied est un sport ou tout les milieux se côtoient et apporte un immense plaisir a qui saura le pratiquer .
                          
                   
*******************************************************************
                        Fin de cet épisode  :  on remballe .
                     

                     

      rdv l’année prochaine .

Le Trail du petit ballon 2021 et ses 4 distances

A cause des conditions sanitaires actuelles , l’édition de mars 2021 a été reportée au  26 septembre 2021  .

                 https://www.trailpetitballon.fr/

4 distances : 56 / 28 / 16 / 8 km .

10 membres du Cgfm  ont participé aux différentes épreuves dont 2 sur le TRAIL DU PETIT BALLON  56 km et 2200 m D + Fred et Céline qui prends gout aux + que 50 …  

 Fred :

« C’était ma neuvième participation au trail du Petit Ballon.

Le parcours a été un peu modifié : un peu plus long que d’habitude (pratiquement 56km) et une fin un peu plus casse pattes . Cela reste une course rapide où une grande partie est courue .Il faut donc être capable de garder du rythme et de relancer quand il le faut.

J’étais très motivé au départ car je voulais dédicacer cette course à Gégé. (il venait chaque année nous soutenir sur les derniers kilomètres).

J’avais le couteau entre les dents au départ car je savais que cela allait partir vite.

J’ai bataillé tout au long du parcours pour garder un bonne cadence et j’y ai laissé des plumes mais la récompense est là ; je finis 35ème au scratch et 7ème de ma catégorie.

L’esprit de Gégé a été avec moi.

Maintenant, je me projette déjà en 2022 où j’ai envie de revivre de belles aventures en ultra. »

Fred   .

 Céline  :

pour son 2 -ème + de 50 km trail  ,  termine en 7 h et 51 mn  et a une belle 213 -ème place sur 421  finishers  !!!

son aventure  :

Que dire du Trail du Petit Ballon? Je suis partagée entre un « bof bof » et un « super! ». – « Bof bof » parce que le parcours comprend beaucoup (trop à mon goût) de chemins forestiers et par conséquent très peu de point de vue sur notre belle région. Moi qui aime la lumière et les paysages à couper le souffle…pfff… grosse frustration. Comble du comble: le seul sommet du Trail ( Petit Ballon) était dans les nuages… triste vie😀. – « super » parce que le dénivelé est très varié tout au long du parcours, l’organisation est tout simplement parfaite, l’ambiance est au top (bénévoles, supporters, coureurs) …. sans oublier des cadeaux finisher de qualité . Un petit bémol pour la petite surprise des organisateurs qui nous ont vendu un Trail de 54km mais qui s’est avéré être plutôt un 57,5km 😉. Ce parcours a surtout été l’occasion pour moi de travailler mon mental (souvent défaillant quand l’ennuie l’emporte) sur ces loooonngs faux plats forestiers: merci au travail plus que laborieux sur piste et sur notre cher anneau de l’UHA. Même combat 😀. Je n’oublie pas de remercie Coach Philippe qui m’a patiemment attendu à l’arrivée malgré la route qui lui restait à faire pour rentrer dans sa vallée ( et en vélo …). Un tel sourire à qq mètres de l’arrivée fait un bien fou. Résultat final: 07h50 de course sans bobo suivi d’un lundi sans courbature mais toujours avec cette grosse grosse fringale du lendemain! Je réfléchis déjà à mon prochain Trail: Belfort Trail? 

Céline

pas de photo de Céline mais un sommet du  p’tit ballon au loin….

 

Sur le 28 km  :

 Didier B : 

2 h 48 et 175 -ème  .

 Sur le 16 km :

Fredo  : 

une belle 26 -ème place scratch en  1 h 21 mn  .

 Michael B : Nouvel arrivant alors  : bienvenue au club !

171 eme en 1 h 43 mn

son premier récit :

Ce trail était une première pour moi. J’avais déjà couru le trail de l’âne (8km +250)l’année dernière mais sans comparaison avec cette course Zinnkoepftrail(16km +600). 
Je n’ai pas de repère sur cette distance mais vise au départ 1:35:00.
Le début est assez plat et je pars sur mes habitudes de course, sur plat. J’avais regardé le relevé altimétrique avant la course et savais que la montée se terminait au niveau du 10eme km. Dès le 6eme km je me rends compte qu’il va falloir intégrer des passages de marche et serrer les dents jusqu’au 10. 
Je passe les 11km et je paye mon départ trop rapide. J’ai un coup de  » bambou » comme il ne m’est jamais arrivé: jambes lourdes, tête qui tourne. Je décide de marcher sur le faux plat montant en buvant régulièrement. Je me remets à courir aux alentours du 12eme km, en descente jusqu’à l’arrivée. Temps à l’arrivée 1:43:36.
Sentiments partagés. Je suis déçu de ma mauvaise gestion de course qui a gâchée le plaisir de courir. Par contre je suis content d’avoir pu finir la course malgré tout. J’ai maintenant un repère de gestion de cet effort et ferai mieux la prochaine fois.
Michael .
 Ne sois pas déçu tu as appris énormément  !
c’était une belle expérience bénéfique pour la suite .
et un peu  plus loin ….
Jean Christophe  : 
 218 eme en 1 h 49 mn
  Bien pour un revenant ….!
Bravo
 et puis au tour de Sylvie K . d’en finir en 2 h et 2 mn  !
                   
        Inscrite depuis presque 2 ans pour les 16 km du Zinnkoepfle trail , je m’ y suis alignée sans grande conviction. Je n’ai pour ainsi dire pas couru de l’été et la reprise début septembre fut douloureuse comme d habitude. 3 petites semaines d’entraînement et me voilà sur la ligne de départ… j’ai parcouru la distance sans pression en avançant encore et encore pour finalement passer la ligne d’arrivée sans me sentir cramée. C’était ma deuxième participation sur la même distance et je pense déjà me réinscrire une troisième fois en mars 2022.
Sylvie .
 Bravo Sylvie seule féminine Cgfm  sur ce 16 km !
même pas peur

et sur le 8 km  :

Catherine et Anne M .

Catherine L : 

qui réalise un très beau parcours pour finir en 46 mn / 40 eme place et surtout une belle 2 eme place dans sa catégorie !!

Son récit :

1ere participation trail officiel dans un beau cadre du vignoble alsacien 
Très belle course , temps idéal .
Très contente de ma participation de dernière minute la veille😉  et de mon temps et aussi de mon résultat !
Très bon ressenti malgré une soirée là veille et peu se sommeil 
                  bravo Cat !
Catherine .
un peu plus loin ….
Anne M en termine a son tour en 57 mn et 115 eme place .
J’ai mis 57,21 min pour boucler les 8 km du mini trail de l’âne.   
Après les 4km de montée, un petit point de coté dans la descente m’a bien contrarié  !! 

 Malgré tout c’était un parcours très chouette et une météo idéale  !

Anne M .

l’essentiel est le plaisir d’arriver !

 3  des 4  représentantes CGFM  du  jour  :

Sylvie/Anne/Cat

Céline était déjà a l’attaque du petit ballon ….

 

Pour celles/ceux qui aime le Trail : rdv Mars 2022 au même endroit ou ailleurs…avant .

Tor des Géants

Le Tor des Geants …. rien de plus rien de moins que …. 330 km et 24 000 D + !

 

 un ultra xxl

( rappel : un ultra  est une épreuve de plus de 80 km )

Pour en savoir plus :

https://www.tordesgeants.it/fr/content/tor-des-g%C3%A9ants%C2%AE

 

 SAM  … une fois de plus s’est lancé sur une folle et longue « aventure »…..

lui qui a déjà réussi 360 km  …. en attendant mieux     

 Le roman de son périple    :

On y est, là boucle est bouclé !! Après 4 ans d’attente et après avoir fait tous ces trails, notamment la #swisspeaks 360 pour patienter voilà c’est fait!!

Après la longue pause due au covid-19 l’année 2020 a été une année blanche donc quand je me suis présenté sur la ligne de départ je n’étais pas aussi serein qu’avant le covid-19 !! (mais toujours coaché par #spehler depuis mars donc ça va )Résultat d’images pour smyley gif muscle

Je pensais faire le TOR seul mais je me retrouve à prendre le départ avec un connaissance au départ qui avait été tiré au sort. Sans être catégorique on décide de prendre le départ ensemble pour voir… du coup je prends le départ avec Bertrand Munck sans savoir comment cela allait se passer. On fait partie de la première vague et on se lance le 12 Septembre à 10hr…c’est partiiiii !!

                 

Bon la stratégie de départ fût de laisser filer Bertrand en monté et de courir après lui en descente… Avec l’accumulation des montées et des descentes Bertrand avait de plus en plus d’avance aux ravitos…

                   

A la première base de Vie à Valgrisenche on ne s’arrête pas longtemps et on dort 1 hr 15Afficher l’image source et on repart à la conquête de la 2ème base de vie.

                   

Pour attaquer la 2nd section qui monte au plus haut à 3300m !!!

                     

on garde la même stratégie de course et je laisse sur le bord du chemin un poumon à vouloir essayer de rattraper Bertrand…

A cogne on dort un peu plus longtemps(2hrAfficher l’image source) on se douche , on mange et petit massage.

                             

On repart pour la 3eme section vers la base de Donnas on décide de changer de stratégie, je donne le tempo en montée et on court sur les sections plates et en descentes et là on prend notre pied et les choses s’enchaînes… Notre assistance est toujours aussi efficace quand on leur laisse le droit de nous voir dans certains ravito/refuge. Dans les bases de vie l’assistance n’est pas la bienvenue et les membres de mon assistance sont considérés  comme des pestiférés (covid-19 restriction ? )  Afficher l’image source

                           

A Donnas rebelotte on mange, douche, massage puis dormir 2hrAfficher l’image source et on repart pour la 4eme section vers Gressoney avec la même stratégie. Du coup Bertrand commence à prendre du plaisir à faire les descente et on remonte pas mal de gens pendant les descente et pour le moral c’est top !!

On s’arrête au refuge à Niel pour faire une sieste de 30min avant d’aller vers Gressoney.

A Gressoney tout pareille, manger, douche, massage et….

dormir 1h30.            Afficher l’image source

                      Notre départ pour Vatourmenche se fait avec un peu de pluie  mais rien de bien grave, on gère et on est pas non plus trempé, juste ce qu’il faut et pas froid. On va faire la rencontre d’un sénateur de la course Romain (il fait pour la onzième fois la course) . La sur cette section je suis un peu moins bien en descente car mon quadri gauche a une contracture… Bertrand lui en aura bien profiter et on va emporter avec nous Martine Marois et Nicolas (pompier à Villeurbanne) dans la descente vers Vatourmanche. Dans cette avant dernière base de vie on va y passer pas mal de temps à bien dormir 3hr Afficher l’image source , laverAfficher l’image source  et masser.

Pour l’avant dernière section on repart pour rallier la base de vie Ollemont et on a toujours ce temps mitigé mais ça va… on gère car on peut toujours courir en descente et relancer les faux plats. On gère nos petits bobos en essayant de se préserver pour la dernière section.

La derniere base de vie à Ollemont est assez sommaire donc on fait tout vite pour être parti vite le vendredi matin vers minuit et demi. On a une section finale de 50km et 4000d+ et on veut en finir.

La veille on est arrivé avec Nicolas et Martine Marois mais la Martine va repartir plus tôt que nous et nous on repart avec Nicolas. On a la nostalgie qui commence à s’installer car on sait qu’on arrive à la fin. On ne rattrapera pas Martine et au col de Malatra, Nicolas ne nous suivra pas en descente car il nous dit qu’il n’arrivera pas à nous suivre donc arrivé en haut du col avec Bertrand on envoie en descente et on se fait plaisir lol . Se sera moins le cas juste après, car il ferra de plus en plus chaud et on se serra un peu cramé mais c’est pas grave on arrive à la fin et personne nous dépasse . On va arriver sous la barre des 130hr et dans les 200 premiers que demande le peuple lol !!

                       

On continue ça sent la fin, on est en haut de Bertone et plus que la dernière descente vers Courmayeur.

 

Nous y voilà à la fin après plus de 124hr de course alors que le départ semblait si loin… Un truc de ouf à peine croyable mais on l’a fait et cette aventure extraordinaire est un immense cadeau et je remercie l’équipe de soutien (Séverine et Stéphanie )  ainsi que tous les messages d’encouragements et le coach Seb Spehler pour la prépa.

Merci à Bertrand Munck pour ce moment de partage, inoubliable et magique : sans forcer tout s’est aligner , un vrai plaisir facile .

                                               

Un immense merci à la vie et à bientôt pour d’autres aventures ici ou ailleurs.

                     

 

SAM .

Tout simplement BRAVO  Sam  

respect au ténor du CGFM   .

ou s’arrêtera ‘il ?Résultat d’images pour smyley gif qustion

Merci  également Sam  de nous faire admirer ces photos de magnifiques et magiques paysages de montagne .

De vraies cartes postales !

 

Semi de Colmar 2021

5  CGFM  ont étés recensés cette année sur le semi de Colmar   :

Chantal , Tristan , Maryline , Jacques , Martine D .

————————————————————————

Chantal  a comme a son habitude réalisé un super chrono !!!

pas moins de 1 h 38 mn et 31 s  ! 

Toujours en forme   ! Bravo  !  Ce qui lui permet de prendre la 1 ère place dans  sa catégorie  !

Tristan :

Le semi-marathon, un effort que j’ai toujours eu du mal à gérer, mais cette année je voulais vérifier mes progrès. Ce printemps j’avais réalisé 1h47 accompagné par Philippe à Vélo mais en ayant lâché physiquement au 13me km. En arrivant à Colmar, l’objectif est clair : passer sous les 1h45 ! Au départ nous sommes plus de 1000, c’est très impressionnant après toute cette période sans course. Je me sens très détendu. Le début de course se passe très bien, je trouve immédiatement mon rythme de croisière entre 4’45 et 4’50 au km. Je suis impressionné par l’ambiance, il y’a du monde partout même dans les vignes ! Je passe au 10km en 47’20 tout en maitrise, le meneur d’allure 1h40 dans mon champ de vision. La traversée de Eguisheim en courant est incroyable, tant par la beauté du village que par l’énergie des spectateurs… j’ai l’impression d’être sur le Tour de France ! Ma petite voix intérieure me rappelle de ne pas me laisser emporter pour ne pas exploser ! Je passe au 15km et je sais que si je ne lache pas un joli chrono sera a l’arrivée ! 3km de forêt me feront du bien car il fait bien chaud ! Hélas a compter du 18me km je commence a me démobiliser. Je passe en mode gestion d’effort pour limiter la casse. En me concentrant je maintient une allure de 5’15/km jusqu’à l’arrivée. Je regarde ma montre : 1h42 ! Je savais que j’avais un bon chrono dans les jambes mais la c’est bien mieux qu’esperé ! J’atomise mon record de 5min et mon dernier semi « officiel » de 12 minutes ! Des larmes de joie finiront par remplir mon visage pour la première fois en course ! Je termine 227/1065 et surtout heureux ! Le premier objectif de l’année est rempli (désormais ça sera sur 10km). Mais ce que je retiens de ce semi c’est le magnifique parcours et l’ambiance ! Je reviendrai chaque année ! Dernière anecdote… pour la photo d’arrivée une demi seconde plus tard j’affichais un large sourire et j’avais les yeux bien ouverts… mais celle ci représente bien la délivrance après l’effort ! 

Bravo Tristan  !

Maryline  :
« C’était la reprise d’un dossard depuis mars 2020 !
Il fallait renouer avec la distance, les semaines de préparation, le stress de départ, s’alimenter pendant une course…
Le jour J est là ! Le soleil était au rendez vous et très rapidement il a fait chaud…très chaud !  J’avais oublié les pavés d’Eguisheim, les montées de Wettolsheim, le parcours à 80% au soleil !
Mais qu’importe c’était le bonheur rien ne pouvait me retirer mon sourire !
Et mon mini fan club était le long du parcours pour m’encourager, merci Sophie, ma petite Chloé et mon mari Filipe !
Je voulais faire 1h57,  je termine en 2h00 avec une énorme satisfaction d’avoir fait ce semi et de mon chrono. C’était un très bon entrainement pour les prochains (semi ou peut être marathon !) et le 1er de la saison…j’ai encore la possibilité de faire 1h57 sur les prochains ! »
                   
 Jacques : 
 termine ce semi en 2 h 09 .
Martine D . 

Mon premier semi de Colmar Officiel !

En 2h10 mn et avec parcours très sympa … de beaux villages et une bonne ambiance sur le parcours les 2 derniers kms un peu plus compliquer mais je l ai terminer👍 avec Jacques, Polo Huguette et Philippe 🏃🏃🏃‍♀️ et pour terminer Apéro chez Huguette merci pour ton accueil
A bientôt pour d ‘autres aventures 😉
 1er semi officiel bien réussi !         
Bravo Martine
Prochains articles ….. de l’ultra ….ultra xxl même ….!

les 50 km de Metz .

 

Fabienne  y était  :

et pour une fois …. n’a pas choisi le plus gros morceau  mais la moitié…                             Raisonnable Fabienne  !          

« Samedi 18 septembre : 50km de Metz. Ce samedi, c’était l’heure de la reprise !! Mon 1er dossard depuis l’avant Covid, et tout cela à 6 mois, quasiment jour pour jour, de mon opération du dos. J’ai choisi de participer aux 50km de Metz, qui ont lieu dans le cadre des 100km. (Course à laquelle j’ai participé en 2019). Je suis venue sur ce 50km pour tester ma condition et,..par la même occasion,…la solidité de mes nouvelles vis en titane :)). Au final, je termine en 4h27, 2ème féminine. Très satisfaite !! Je fais un meilleur chrono qu’espéré. Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras et toujours y croire ! A présent, cap sur 2022. Bonne saison à tous !! Prenez du plaisir à chaque dossard !

Fabienne

un trophée de plus…                                                             

 

 

Club Grand Fond Mulhouse