Archives de catégorie : course nature .

Ronde des Elfes 2022

La ronde des Elfes : samedi soir 23 avril

 

Un parcours de 9 km, avec 260 m de dénivelé positif et autant en négatif entre vignoble et forêt, par de superbes chemins et sentiers.

 

Didier B : 42 mn 12 s

Me voila au départ avec Gaël et nous donnons alors le maximum dès la première montée ,  je suis a une trentaine de secondes derrière mais je le rattrape dans la descente car  je connais très bien cette course qui est très « nerveuse » car courte ….il ne faut rien lâcher ! Les cinq derniers kilomètres sont très rapides  !

Une bonne course pour ses grandes intensités  qui est très révélatrice de la forme du moment.

————————————————————————————-

Gael : 43 mn 14 s

J’ai trouvé plutôt sympa comme course, de nuit dans la forêt avec les fanions et la peinture réfléchissante j’ai compris le pourquoi du nom. Par contre ,  je ne suis pas très content de ma course. J’étais très bien au début tant que ça montait, mais dès que ça a commencé à descendre, j’ai eu un point de côté qui m’a plus lâché . Ça m’a énervé parce que d’habitude j’adore la descente et en plus il y avait moyen de se faire plaisir sur celle-ci, alors je me suis senti frustré. Mais bon je garde quand même un bon souvenir de la course.

Gaël

——————————————————————————–

Patrick  :45 mn 59 s

La ronde des elfes est une course atypique de 9 km avec 260 D+ , en semi nocturne départ a 20 h22mn. Les organisateurs ont mis cet horaire tout simplement en rapport a l’année 2022.

Une semaine après ma belle prestation au semi marathon de Mulhouse me revoila sur une ligne de départ. Durant la semaine je suis allé courir 2 x5km, c’est à dire trois fois rien.  Aucune sensation durant ces deux sorties les jambes ne répondaient plus .

Petit échauffement de 10mn histoire de mettre en route la bête. Grande surprise lors de l’échauffement : Audrey et Abdelah étais sur cette course. Gaël était présent mais je ne l’ai pas vu de la course.

20h22 départ : 300 mètres et on sort du village pour courir dans les vignes tout en montée. Après 2km on tourne a droite pour rentrer dans la foret ; c’est le moment d’allumer les frontales et de faire très attention où on met les pieds. Au 3-4e km ça monte toujours, on arrive au dernier mur de 300 mètres raide, je décide de raccourcir ma foulée histoire de ne pas marcher sinon la relance va être dure. Arrivée de la monté a Notre-Dame du Schauenberg où un groupe de cornemuses nous attendait. Ils nous ont joué l’hymne écossais et ça m’a donné des frissons dans le dos .

Nous traversons Notre-Dame du Schauenberg et abordons la descente dans la lueur de nos frontales. La peinture réfléchissante éclaire tous les gros cailloux, toutes les souches, toutes les imperfections du chemin ; ce qui fait le charme de cette course et c’est pour cela qu’elle s’appelle la ronde des elfes .

J’avale les 4 derniers kilomètres a une allure de dingue, 3mn55 le km, je donne tout, en évitant de me cramer. Arrive le village où la ligne d’arrivée est toute proche ; il y a de plus en plus de monde sur les côtés avec beaucoup d’encouragements. La ligne d’arrivée franchie, je regarde mon chrono et suis très satisfait de ma course, des sensations toutes autres, par rapport a la semaine précédente où l’on pouvait se caler sur une allure de course. Sur celle-ci, on court aux sensations, il faut vraiment bien gérer sa course, c’est ça les trails ou les courses en nature.

Maintenant un bon repos pour soigner tous les petits soucis de sante afin de préparer correctement d’autres courses pour juin- juillet.

Merci a Audrey et a Abdelah pour ce soutien moral et pour les photos.

Patrick

——————————————————————————–

 Abdelah :  48 mn 25 s

1er trail pour moi et en plus de nuit, c’était l’occasion de découvrir le monde du trail, et de sortir de ma zone de confort.
Tout d’abord je tenais à remercier Audrey qui m’a parlé de la ronde des elfes, mercredi à l’entraînement, en me décrivant le paysage magnifique + la distance de 9km avec 260m de dénivelé + , pour moi essai à réaliser sans trop souffrir
J’arrive à 18h30, retrait du dossard je sens la pression monter, du fait de mon statut au CGFM le plus médaillé merci président

20h22 le départ, j’étais bien les premiers km, et puis une baisse de forme, obligé de gérer l’effort en marchant de temps en temps dans les montées(1ère partie), pour garder du jus pour la 2ème partie (descente).
Je récupère un peu, et là voici la descente sur 4 à 5km. Je mets les pleins gaz, pas évident pour moi surtout la nuit, même avec la frontale. Au bout de 2km de descente c’est la chute , aussitôt tombé, aussitôt relevé même pas 10 secondes (sûrement l’adrénaline) . Je repart sur les chapeaux de roue, pour terminer ce trail qui restera gravé dans ma tête et mon corps notamment le genou droit
Et heureusement que j’avais prévenu les urgences, pour mon arrivée
Très belle expérience ce 1er trail, beau paysage (le vignoble), toutes ces lumières du village, les frontales les unes derrières les autres, les encouragements tout le longs du parcours, les bénévoles, l’organisation, et un grand merci aux secours pour leurs soins

Et aussi les copains CGFM, qui étaient avec moi (Audrey, Gael, Didier, Patrick, Marco).
Et aussi merci à toute la Team CGFM, pour votre soutien 🙏.
Et une médaille de plus 🥇 
Une expérience à renouveler.
Le monde du trail est prévenu !!! 

Abdelah

Bravo Abdelah pour cette nouvelle expérience très enrichissante de ce nouveau monde !!! 

et sache que le monde du trail n’attends que toi  et tes médailles !!!!

———————————————————————————

Audrey  : 49 mn 17 s

C’est la première fois que je fais la ronde des elfes ! Le nom me plait bien.  J’avais bien envie de croiser une créature mystique dans la forêt de Pfaffenheim.
Au départ,  je me suis faite surprendre par les premiers kilomètres qui nous font grimper. Il faut gérer le souffle et l’effort jusqu’à la chapelle de Notre-Dame de Schauenberg. A ce moment là,  la moitié du parcours est déjà fait. Chouette. Plus que de la descente.  La nuit tombe rapidement,  on allume nos frontales et c’est parti pour la suite de l’aventure.
Ma difficulté est alors de bien poser mon pied avec une cheville déjà fragilisée. Sur les 3 derniers kilomètres j’accélère encore et je double deux filles qui me devançaient.
A l’arrivée, un super accueil avec un choix de salés, de sucreries, de fruits secs et de chocolat.  Miam miam.
Et enfin, petit détour par l’ambulance pour Abdel.
Ouf, rien de grave.  
Très belle soirée dans la joie, la convivialité et le plaisir de donner le meilleur de soi.
Merci aux organisateurs et aux bénévoles.
Audrey
 ———————————————————————————-

Marc- Antoine : 53 mn 41 s

L’ayant déjà couru il y a plusieurs années, je reviens sur ce joli petit trail au cœur du vignoble avec plaisir. C’est sans entraînement donc sans pression  que je prends le départ de cette course. Départ tranquille histoire de profiter avant tout de l’ambiance. Passage au Schauenberg au 3/4 de la course, je prends le temps d’admirer la vue sur la plaine avant le coucher du soleil, magnifique et apaisant. La nuit est presque tombée et tous les coureurs ont leur frontale allumée depuis un bon moment, sauf ceux qui l’ont oublié !

J’en fais parti et je crois que je suis le seul. J’entame alors la descente pour rejoindre Pfaffenheim. Voilà que j’aperçois les premiers lampadaires: l’arrivée est proche !

Je boucle ce beau parcours entre vigne et forêt en 53min41s.
Marc Antoine

Course du Terril a Wittelsheim

  

C’est une course  atypique qui vous attend du côté de Wittelsheim : il s’agit pour les coureurs de monter un ancien terril. Un terril, c’est une colline artificielle construite par accumulation de résidu minier.

6 Cgfm y était parmi les 104 arrivants …

et une avalanche de podium pour le cgfm !!! !

13 -ème  : Didier M:  49:57.

1 er dans  sa catégorie  !

bravo 

 

————————————————

37-ème :   Audrey  56:25 .

1 ère dans sa catégorie et 2 -ème au scratch féminin!!

Pas facile cette course qui fait tourner la tête.  Il faut s’accrocher dans les montées et récupérer dans les descentes.
Avec Donata et Christine, nous nous sommes encouragées mutuellement. Un super moment de partage. Merci à nos supporters et aux coachs jamais très loin pour nous motiver et nous soutenir dans l’effort.
 Audrey.
————————————————

40 -ème : Donata : 56:58 .

Une première pour moi cette fameuse course du Terril. Je me retrouve sur la ligne de départ avec mes coéquipières Audrey et Christine. Le top départ est donné, nous avons démarré un peu vite, emporté par la foule. Nous sommes restés toutes les trois ensemble, nous nous sommes motivés mutuellement. Des spectateurs sur le côté nous encourage et nous disent que nous faisons partie des premières femmes. Du coup, malgré le vent, le froid et les montées, j’essaye de m’accrocher.

Mon objectif étant de faire un podium dans ma catégorie (pour une fois). Vers le 9eme kilomètres Audrey nous distance (forcément elle est plus jeune, ha,ha,ha), et une autre jeune fille nous dépasse. Je continue à me dire que je ne dois rien lâcher

Dernier virage avant l’arrivée et quel soulagement !

Je finis 4ème féminine et 1ère de ma catégorie  (une grande fierté pour moi )

Donata.

————————————————

42-ème :    Christine W : 57:08 . et 1 ère dans sa catégorie

Après un début de parcours plat, entamé comme à mon habitude à allure trop rapide, alors que je sais que je vais le payer par la suite, s’enchaine une longue suite de montées à m’en plus finir, avec de surcroît une météo hivernale, et un vent fort qui accentuait encore la sensation de froid.

A mi-parcours, la redoutable montée pour arriver tout en haut du Terril, gravit pour ma part en marchant, et où il m’a fallu puiser dans mes réserves pour relancer ma course.

J’avoue avoir énormément souffert, car nullement habituée à ce type de course.

J’étais hyper concentrée sur le chemin rocailleux et accidenté, car je craignais la chute à tout moment.

Foulée hésitante également en descente de peur de tomber, alors que certains coureurs passaient à côté de moi à vitesse « supersonique » !

Pour une première participation, je suis satisfaite de ma course terminée en 57mn16.

Une belle expérience, très enrichissante en ce qui me concerne.

Un grand merci à notre Président, Bernard et à Coach Philippe pour leurs encouragements d’avant course,

Merci à Coach Pierre, pour son travail qui me permet d’évoluer,

Merci à Donata, sans qui je ne me serai pas inscrite, pour son soutien durant toute l’épreuve, ainsi qu’à Audrey,

Enfin, un grand merci à ma moitié, pour son appui sans faille, et sa confiance en moi »

Christine W.

Bravo Christine pour cette première sur autre chose que du bitume ! Ou tout est différent  , ou l’on doit resté concentré  sur l’endroit ou l’on met les pieds et non sur le chrono , la ou la nature décide de ta foulée .

en 57 mn tu as appris beaucoup ….

————————————————

65-ème :  Jean-marie G. :   1:03:18 .

et  aussi 2 -ème dans sa catégorie

Pas si terrible que ça le Terril. Ça monte gentiment en faisant tout le tour de la colline. En courant je pense et je confirme la théorie de l’érection des pyramides D’Egypte. Il suffit de mettre une rampe en terre tout le tour de la pyramide pour monter chaque pierre de plusieurs tonnes tirée tranquillement par des bœufs.

l’ancien avec son  expérience a parlé 

respect .

————————————————

80 -ème :  Jacques : 1:06:13 .