Wettolsheim 18 juin 2022 trail nocturne.

Carte recto 2 Run'in.png

4 Participants CGFM   :

Didier B / Sylvain /Nicolas / Marc -Antoine .

les 4 sur le 14 km  :

 

mais que 3 sur 4 en photo 

 

42 -ème Didier  B :1 h 23 mn  2 -ème dans sa  catégorie !
pas de commentaire mais un grand :
****************************************************************
 65 -ème  Sylvain : 1 h 30 mn
Le 14 km est parti à 21h30 mais il faisait encore plus de 30 degrés donc j’ai bien souffert dans dernière partie de la montée jusqu’au Hohlandsbourg.
En arrivant au sommet, la nuit commençait à tomber et on a pu profiter d’une magnifique vue sur la vallée. Ensuite, le parcours alerternait entre des descentes techniques de nuit cassantes et des faux-plats où il fallait trouver la force de relancer. J’ai joué la sécurité et même en y allant doucement j’ai quand même failli trébucher sur des pierres 3 ou 4 fois. La dernière descente vers Wettolsheim arrive sans qu’on s’y attende et comme la course est assez courte, il me restait encore les jambes pour accélérer. Le temps est correct malgré la chaleur et j’ai pu profiter du reste de la soirée avec Nicolas et Marco. Bref, c’était très sympa !
Sylvain .
*************************************************************
71 -ème Nicolas  : 1 h 32 mn

Je décide de m’inscrire sur cette course trail pour varier, plus habitué aux courses sur le plat.

Je prends le départ avec Didier B, Marco et Sylvain dans une atmosphère caniculaire mais avec une superbe ambiance de lucioles.

Nous commençons par une belle montée sur 4KM à 10%. Trop rapide, mon cardio s’emballe dans cette ascension, ma montre affiche 180 pulsations, le même rythme de la musique techno dans le Mp3 que j’écoute. J’alterne de la marche pour réaliser des mini récups puis des reprises en petites foulées ainsi jusqu’au sommet.

Arrive le point culminant et le passage dans le château du Hohlandsbourg. Je regarde la plaine d’Alsace sur fond de crépuscule. C’est magique et fort en émotion de pouvoir courir dans le chemin de ronde surplombant l’horizon.Nous enchainons à la frontale, une descente technique et nerveuse. Je continue de relancer manquant à plusieurs fois de tomber.

Passage au ravitaillement, je bois rapidement sans m’arrêter pour enchainer une seconde descente et une petite montée abrupte. Je ne lâche rien.

Puis survient un long faux plat vers le 9ème KM, et la petit passage à vide dans les jambes. Je décide de marcher pour me resucrer et me réhydrater plus longuement avec le Camelback.

Arrive le dernier raidillon, la dernière partie dans la foret se déroule en petites foulées pour gérer la course. Je vois les lumières lointaines du village se rapprocher. Les signaleurs nous encouragent chaleureusement. Je ne manque pas de les remercier.

Nous sortons de la foret et redescendons vers les vignes. Je retrouve le macadam. Les jambes répondent de nouveau et j’accélère. Le retour dans le village est magnifique, avec de nombreuses personnes nous encourageant, me rappelant ainsi les grandes courses. Je les remercie à mon passage.

Je la referai sans hésitations car j’ai aimé le côté atypique d’une course nocturne passant dans le château illuminé, un moment qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.

Je dédie cette course à mon parrain qui venait de décéder dans la semaine et, j’ai toujours une grosse pensée pour Gerard Mergy, course après course, foulée après foulée.

Nico .

***********************************************************************
231 -ème Marc-Antoine :1 h 57 mn
« Il est 21h30, ce samedi, lorsque  Nicolas, Sylvain et moi-même prenons le départ de ce petit trail à Wettolsheim d’une distance de 15km.
Nous avons croisé Didier B. également inscrit sur le 15km. C’est sous une grosse chaleur que l’ensemble des coureurs se rassemblent au niveau de l’arche de départ, frontale sur la tête, la bonne humeur est présente sur tous les visages…et l’air chaud est presque palpable!
Top départ, chacun s’élance, après 4km nous sommes déjà en pleine forêt et chacun rentre dans sa course en trouvant la bonne allure pour arriver au bout de ce parcours 100% Nature. Pas le temps de s’ennuyer car le tracé est accidenté tout du long : caillouteux, jonché de racine, assez technique par endroit avec des dévers rendus un peu plus compliqués car il fait complètement nuit. Mieux vaut se concentrer et assurer ses trajectoires.
A mi-parcours, nous traversons le château du Holandsbourg 
une fois sur les remparts la vue est
 magnifique !
Le rendu de mes photos, l’est beaucoup moins…
Le ravitaillement qui suit tombe à point nommé. Il doit bien rester 7 ou 8km jusqu’à l’arrivée, mais plusieurs coureurs prennent le temps de discuter, savourer le moment en profitant des pastèques rafraichissantes servies par les supers bénévoles présents.
Certains secteurs donnent l’impression d’être seul au monde : en pleine nuit, en forêt. Un sentiment de liberté me gagne par moment, c’est enivrant. J’en viens même à faire un parallèle entre course à pied et psychologie : vivre pleinement le moment présent. Lorsque je butte dans un cailloux, cela me tire de mes rêveries et me rappelle qu’il serait bon de rester « focus on the Trail »
Petit à petit, on quitte les secteurs boisés pour se rapprocher de Wettolsheim. J’entends la voix du speaker qui se fait de plus en plus proche.
Le dernier bénévole du parcours encourage les coureurs:
« Plus que 300m ! Allez c’est que de la descente ! »
Il me reste du jus et je déroule à grandes enjambées la portion asphaltée jusqu’à l’arrivée !
Heureux d’avoir bouclé cette superbe épreuve que je conseille à tous les membres du Club car elle est à la fois : variée et technique… avec des superbes panoramas. Elle est tellement chaleureuse que l’on en oublierait presque l’heure tardive lorsque l’on boucle sa course 
Dernier argument pour les indécis :
« Si tu n’y va pas pour gagner, vas-y pour le tracé et les tartes flambées! »
 Marc- Antoine
Un grand merci a  Marc-Antoine pour l’ensembles des photos qui ont mis en valeur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.