L’ULTIMATIVER ULTIMO ULTRA de Fabienne .

Fabienne nous raconte son périple et une belle surprise  :

Samedi 28/12 a eu lieu l’Ultimative Ultimo Ultra. C’est une course « particulièrement originale » entre Sarreguemines et Konz, en Allemagne. 110km à longer la Sarre avec 80% de bitume et 20% de chemins.

Vendredi 27/12 au soir : il faut, tout d’abord, trouver la petite ville d’arrivée pour y déposer la voiture. Puis, prendre un 1er train de Konz à Sarrebrück. (1h30 de trajet). Voilà qui est fait.

Nous voici, à 23h au Mcdo, face à la gare de Sarrebrück. Là, 2 organisateurs nous distribuent les dossards car nous sommes une trentaine de coureurs, sachant qu’il y a 2 distances au programme (110 et 65).

Après un petit briefing dans le hall de la gare (ne parlant pas un mot d’allemand, je n’y comprends rien….tant pis…place à l’improvisation ! Nous embarquons tous dans un tram-train reliant Sarrebrück à Sarreguemines :30 minutes de trajet.

Il est 0h10 lorsque les portes du tram s’ouvrent à Sarreguemines… et marquent le départ de la course (pas de compte à rebours, ni bang, ni organisateurs-chronométreurs !  On saute du tram…et on court !

Tout ce que j’ai compris est qu’il faut longer les berges de la Sarre, en suivant l’itinéraire cyclable correspondant. (Ah oui…..j’oubliais….il n’y a pas de balisage..)

Bon…. la course démarre tranquillement. Je suis partie avec un copain. On se retrouve en queue de peloton.

Fait nuit…ça caille…les kilomètres déroulent et au 20ème kilomètre, j’abandonne mon coéquipier et décide de remonter doucement, place après place et autant vous dire que, compte tenu du nombre réduit de coureurs, on se retrouve quasiment seul en permanence.

A chaque embranchement, je vérifie à 2 fois les panneaux et ma trace GPS pour m’assurer de ne pas me perdre. Manquerait plus de ça…

Vers 4h du mat’, j’enfile une couche supplémentaire anticipant ainsi les heures les plus froides, généralement entre 4h et 7h.

Je remonte, double, remonte, double….

Il y 3-4 ravitos le long du trajet. Celui du 65ème kilomètre marque aussi l’arrivée de la « petite » distance. J’y demande du thé, on me tend du vin chaud !

Après le 70ème kilomètre, je ne vois plus personne. Je me dis que les premiers sont bien plus loin. J’accélère…je devrais bien récupérer encore 1 ou 2 places.

Effectivement, peu après le lever du soleil (magnifique !!!!!) je reviens sur un concurrent et le double , Il reste alors 15 kilomètres. Zut alors….je mets bien du temps à voir le prochain coureur devant moi !

Je me perds et vendange quelques kilomètres (cela devait arriver…) et loupe un ravito. Pas grave ,  Je me retrouve sur la mauvaise berge de la Sarre. Mais, pas de panique, je devrais retrouver l’itinéraire.

A 3 kilomètres de l’arrivée, je me fais une raison. Je ne reviendrai pas sur le coureur devant moi.

Arrivée ! Une petite salle. Je pousse la porte. Un (et un seul!) type de l’organisation est assis en attendant les arrivants.

Il me sert la main…bravo…etc….

Comme je ne comprends rien à ce qu’il me dit, je lui demande 3 fois combien de coureurs sont déjà arrivés.

Et, là…je capte enfin que j’ai gagné !! trop drôle !!

Et moi qui me suis mise dans le rouge pour gratter une ou deux places supplémentaires !

11h54mn  de nuit, de froid, de solitude, mais aussi et surtout, de paysages magnifiques, d’aventure, de sourires, de rires.

J’ai adoré cette course originale.

A conseiller +++ aux débrouillards solitaires.

Et, pour la petite histoire, la même épreuve a lieu début juillet. Une version estivale pour les plus frileux.

 

Scratch↓ Performance↓ Nom de famille, Prénom ↓ Club↓ Nat.↓ Année↓ sexe↓ Place sexe↓ Cat.↓ Place Cat.↓ Vitesse km/h Performance corrigée par âge↓
1 11:55:30 h  Gehin, Fabienne Club Grand Fond Mulhouse FRA 1977 F 1 W40 1 9.224 11:24:23 h
2 12:54:10 h  Weber, Maximilian GER 1990 H 1 M20 1 8.525 12:54:10 h
3 13:19:15 h  Grossmann, Rainer TV Haibach GER 1957 H 2 M60 1 8.258 10:41:39 h
4 14:00:00 h  Müller, Markus Lauftreff Bliesgau GER 1972 H 3 M45 1 7.857 12:52:23 h
5 14:15:20 h  Conraux, Emmanuel FRA 1968 H 4 M50 1 7.716 12:39:53 h
6 14:18:10 h  Fasel, Norbert LSF Münster GER 1965 H 5 M50 2 7.691 12:22:19 h
7 15:21:30 h  Glöckner, Sabrina LG Muli GER 1981 F 2 W35 1 7.162 15:03:49 h
8 15:21:30 h  Reis, Michael LG Muli GER 1976 H 6 M40 1 7.162 14:35:59 h
9 16:29:00 h  Winde, Matthias Landau Running Company GER 1976 H 7 M40 2 6.673 15:40:09 h
10 17:49:00 h  Möwald, Reiner Gutsmuths-Rennsteiglau… GER 1971 H 8 M45 2 6.174 16:14:37 h

 

Résultat de recherche d'images pour "image de podium feminin"       

Bravo Fabienne

Un très beau résultat qui montre que les femmes sont tout a fait capable de faire mieux que les hommes dans ce domaine qui est de         » l’endurance  » car elles ont une très bonne gestion de l’effort .

  Une grande qualité  féminine  sur les Ultras .

exemple a suivre messieurs .     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *